Chaque année la fête du Christ Roi de l’univers nous rappelle, aux derniers jours de Novembre, le lien indestructible entre Dieu et l’existence des hommes.

La tentation serait de penser que Dieu en son Royaume où Il règne en Roi tout puissant est tellement éloigné de l’humanité que nous sommes enfermés dans cette hiérarchie verticale ; nous en bas et Lui en haut. Nous le peuple et Lui le Roi !

 

Rien de tout cela ne rend compte de Dieu et de notre foi, rien de tout cela ne traduit le vrai sens de la fête de ce Dimanche dit « du Christ Roi de l’univers » car à bien scruter les textes de ce jour :

S’il y a une lumière de Dieu, elle ne nous éblouit pas mais veille et éclaire notre route.

S’il y a un souffle de Dieu, il ne nous déracine pas mais nous fait avancer contre le vent.

S’il y a une parole de Dieu, elle ne nous assourdit pas mais elle murmure en nous Foi, Espérance et surtout Charité.

S’il y a une gloire de Dieu, elle n’écrase pas les vivants mais se manifeste en nous et au milieu de nous, surtout dans les plus petits !

 

Des voix autorisées l’ont proclamé haut et fort avant nous :

« L’éminente dignité des pauvres » (Bossuet)

« La gloire de Dieu c’est l’homme vivant et debout » (St Irénée)

« Les trésors du royaume ce sont les pauvres » (Pape François)

« Les pauvres sont nos Seigneurs et nos Maîtres » (St Vincent de Paul)

« Dieu sera Tout en Tous » (St Paul aux Corinthiens)

« Ce que vous avez fait au plus petit c’est à moi que vous l’avez fait » (Mt 25,40)

Aucun mur donc entre la gloire de Dieu célébrée en ce Dimanche et la valeur d’une vie de pauvre qui nous révèle cette gloire !

 

 

 


Voici notre Roi !

          Il vient demeurer chez nous et en nous ! Il est au milieu de nous !

                                                    Très belle et bonne fête !

 

 

 

 

 

Sœur Annie GENAIN, communauté de Bordeaux
X