…Et surtout vivre dans la paix et la sérénité les mesures exceptionnelles prises par le gouvernement pour tous les établissements où résident des personnes âgées.
Et en grande union avec nos sœurs en EHPAD à travers la Province.

L’Espérance renaît !

Ces mesures exceptionnelles, apparemment, nous « coupent du monde extérieur » : Visites supprimées :

• Pour les familles,
• Les bénévoles accompagnant des résidents esseulés,
• Les accompagnants pour les exercices d’équilibre …, pour les travaux manuels et autres activités temporaires, 
• Peu d’ambulanciers les rendez-vous non urgents ayant été reportés,
• Des familiers de l’EHPAD que l’on croisait habituellement .

Également aucune sortie n’est autorisée, hormis nécessité extrême.
Mais alors l’inquiétude, la morosité, le stress, risquent de s’emparer des résidents… et bien non !
Nous vivons une grande ingéniosité de la part de tous et particulièrement de la directrice et son équipe. Depuis une semaine elle vient régulièrement, avec son conseil, nous indiquer les mesures prises par le gouvernement et comment elles seront appliquées ici à Ste Catherine, et comment pourvoir :

Au manque de relations familiales :
 Achat de tablettes pour « voir le visage des êtres aimés », qui ne peuvent nous rejoindre,
 Mise en place d’un journal quotidien contenant photos et nouvelles des « nôtres ».
Au risque de manque du personnel et… signe de l’amour pour les résidents, les employés (agents de service, aides-soignantes, infirmières, agents administratifs) malgré les fermetures d’écoles privilégient leur travail et donc seront présents ! Merveille de fidélité, d’amour du travail et surtout d’amour des résidents.

Et nous en communauté, au milieu des résidents ?                                                        

Au-delà des inquiétudes, des manques qui nous habitent comme chez tous c’est aujourd’hui qu’il nous faut vivre ce que nous avons partagé lors des Assemblés Domestiques :

  • Ouvrir les portes (alors qu’on nous demande de les fermer) oui, ouvrir les portes de notre cœur, être attentives à ceux et celles qui semblent souffrir de cette claustration :
    • Un sourire, une parole bienveillante font naître alors sur leur visage un peu de joie, un peu de sérénité,
    • Une présence aux activités proposées pour être avec,
    • Quitter nos conforts quotidiens.
  • Aller vers : prendre du temps pour être présentes dans les lieux de rencontres : le salon, la salle d’animation, cette présence, cette écoute, cette participation, sont facteur de paix… car oui, la vie continue…C’est vrai qu’une certaine sérénité se vit au sein de l’EHPAD.
  • Rencontrer : au-delà de la présence, que la paix de Dieu passe dans nos regards, elle remplace les bisous, les poignées de mains que nous ne pouvons plus faire, mais nos regards qui se croisent donnent chaleur et confiance à ceux que nous rencontrons.

Une grâce entre toutes : nos 2 Prêtres résidents peuvent célébrer l’Eucharistie chaque jour, permettant ainsi notre rencontre avec Jésus-Christ pour Le redonner ensuite à travers notre vie.

Une autre grâce : l’ingéniosité qui remplit le cœur de tous ceux qui sont à notre service, si bien que les sourires sont sur les visages de presque tous les résidents malgré ce temps d’isolement…

Un souhait cependant : que cela ne dure pas trop longtemps et que la vie très active de ce lieu, redonne à chacun, l’impression de vivre à fond cette tranche de vie, qui nous mène vers la Vie éternelle !

 

La communauté de Toulon