2 jours après le fort séisme de 7 sur l’échelle de Richter ayant fait deux morts à Samos, une dizaine de blessés et des dégâts matériels importants, la situation est très difficile….

Le séisme qui s’est produit vendredi au large de Samos à 13H51 a provoqué un mini-tsunami, le niveau d’eau de la mer s’étant fortement élevé sur les routes de Vathy, provoquant d’importants dégâts dans les magasins, les églises et de nombreux bâtiments sont fortement endommagés.

La côte Turque a également été gravement touchée provoquant la mort d’une cinquantaine de personnes et plus de 1000 blessés (les opérations de secours sont toujours en cours).

Les secousses ont été ressentis jusqu’à Athènes, et dans toutes les îles de la mer Egée. Ici sur l’île de Syros nous avons ressentis les secousses aucuns dégâts n’est à déplorer.

Les habitants de Samos sont invités à rester dans les tentes installées par l’Etat car une réplique est attendue et les bâtiments gravement endommagés pourraient alors s’écrouler.

La solidarité s’organise, les ONG habituellement présentes pour les réfugiés dispensent également leur service pour la population locale. C’est ainsi que les produits d’hygiène que nous avions envoyés quelques jours avant le séisme grâce aux dons faits par les communautés ont pu être distribués plus largement aux lendemains de la catastrophe.

Par ailleurs comme nous vous disions dans l’article précédent nous avions organisé en parallèle de la semaine missionnaire une collecte de couvertures auprès des paroisses de notre diocèse ce qui nous a permis de pouvoir collecter quelques 210 couvertures qui serviront elles aussi en partie pour cette cause.

Nous avons pu nous rendre à Samos les jours précédents le séisme (nous étions de retour à Syros le soir précédent la catastrophe) afin de rencontrer les réfugiés et leur distribuer les vêtements chauds (confectionnés par les Sœurs) que nous avions reçu de la part des communautés de Montolieu et Reuilly. Ils vivent toujours dans une situation catastrophique, l’hiver arrive, les températures baissent et ce séisme a fragilisé encore plus la situation.

Nous tenions à vous remercier de votre aide précieuse qui nous a permis de pouvoir faire un premier envoi conséquent de produits d’hygiène.

Grâce à votre générosité nous pourrons effectuer rapidement un second envoi de denrées pour couvrir les besoins nombreux.

ENCORE MERCI POUR VOTRE SOUTIEN !

Les Filles de la Charité de Grèce

 

 

 

X