Même si nous avons respectivement 93 et 92 ans cette définition de la Nouvelle Evangélisation n’est pas étrangère a notre engagement chez les Filles de la Charité alias, sœurs de saint Vincent-de-Paul.

 

La nouvelle Evangélisation est une invitation a reconnaitre la face salvifique de l’existence des pauvres et a les mettre au centre du cheminement de l’Eglise. Nous sommes appelés a découvrir le Christ en eux, à prêter notre voix à leurs causes, mais aussi à être leurs amis, à les écouter, à les comprendre et à accueillir la mystérieuse sagesse que Dieu vent nous communiquer a travers eux.

 

Ce n’est donc pas seulement un « pourquoi » nous nous sommes engagées mais un :

Pour qui ?

C’est l’engagement de toute notre vie au service de Dieu qui a envoyé Jésus sur notre terre pour sauver tous les hommes.

Dans la Compagnie des Filles de la Charité, fondée par saint Vincent-de-Paul dont le charisme est le service corporel et spirituel des pauvres, nous avons trouvé la route que nous recherchions.

 

Dans nos Constitutions, au paragraphe 19 il est écrit :

 

« Dans la louange de Dieu, l’écoute de sa
Parole,  la  supplication, elles (les sœurs)
n’agissent pas en leur nom, mais elles portent
les joies at les espoirs, les tristesses at les
angoisses de toute l’humanité. »

 

Là, nous réfléchissons pour savoir comment évangéliser nos relations à tous les frères rencontrés pour lesquels Jésus a donné sa vie.

La Création c’est l’acte de Dieu qui fait surgir la VIE. II a placé I’Homme au sommet de sa Création, nous le chantons :

« Tout homme est une histoire sacrée… »

 

C’est la raison pour laquelle aujourd’hui, nous avons quitté nos maisons, nos havres de paix, pour aller sur les places, dans la rue, au cœur des villages, prendre le temps de rencontrer la sœur, le frère, qui ne parle pas comme nous, ne mange pas comme nous, ne prie pas, non plus, comme nous, pour le rencontrer, l’écouter, et essayer d’être pour elle, pour lui, tendresse, compassion, justice, vérité, pardon… ce que Jésus dans l’Evangile a été pour les plus fragiles, cela même qu’ll nous demande de vivre.

 

« Le Ressuscite est toujours à chercher et à reconnaitre dans un ailleurs, dans un inattendu, dans chaque être, dans Ia vie…»

« Il vous précède en Galilée » (Mt. 16.7)

 

  • « Parce que chaque être porte en lui une part de résurrection…
  • Parce que chaque être peut nous enrichir, a condition de percevoir en lui ce qu’il y a de plus beau, de meilleur, de lumineux, de divin… » « Vous êtes les temples de l’Esprit » (1Co 6.19)
  • Parce que cette préférence de Dieu pour les petits, pour les plus délaissés, saint Vincent a voulu que nous ne la perdions jamais de vue « Ce que vous avez fait aux plus petits de mes frères, c’est à  Moi que vous l’avez fait. » (Mt 25.40)
  • Et parce qu’il nous est demandé de ne pas perdre de vue non plus que les chemins de Dieu sont inscrits dans nos réalité humaines.

Chaque jour, nous préservons un temps déterminé pour Dieu : Ia prière, le partage d’évangile, la vie fraternelle qui conditionnent notre action auprès des plus démunis dans notre long pèlerinage sur cette terre.

 

Srs. G et V

Témoignage des Sœurs de CHATEAUNEUF

X