2015 – Marie est en 1ère année CAP ATMFC1

Marie a 17 ans, elle est blonde, ronde, et handicapée.

Marie est accompagnée par Véro, l’enseignante spécialisée du dispositif ULIS PRO2.

Marie a du mal ; chaque jour est un combat, Marie zozotte, ne sait pas faire ses lacets, attacher ses cheveux, souvent elle tombe.

Mais Marie est en classe, elle aide Amar et Onu à apprivoiser les ordis, la classe, l’anglais. Parce qu’Amar et Onu viennent d’ailleurs, un peu comme elle à certains égards.

Marie fait son chemin, Véro adapte, les profs s’interrogent, inventent et proposent.

En stage c’est difficile aussi, c’est la vraie vie, le travail.

Pas de cadeau.

On parle, on échange, on résout.

Marie tient bon.

Marie peste, râle et bougonne.

Maman se bouge, Papi transporte, aide aux devoirs et ne lâche pas.

Personne ne lâche rien, jamais.

Marie obtient son CAP, ni mieux ni moins bien que n’importe quel élève.

Marie continue en 2nde BAC PRO ASSP3, parce que Maman pense que c’est trop tôt le travail, la vie en grand.

L’équipe n’est plus la même, la classe est plus nombreuse, les attentes plus ambitieuses, la marche plus haute.

Marie trébuche mais ne tombe pas. Véro veille, en lien avec l’équipe, avec la famille.

Virginie en Prof Principale inquiète et attentive, doute du BEP4 : les travaux pratiques vont pécher : Marie échoue à faire un biberon, « elle n’arase pas », elle ne parvient pas davantage à « habiller le bébé ».

Marie peste, jure, s’exaspère.

Virginie s’inquiète, réfléchit, invente, crée. Elle filme Marie, reprend et décortique avec elle chacune des étapes. Marie emporte un poupon en vacances avec elle pour s’entraîner.

Marie rit, aussi. Elle parle, elle échange, elle occupe sa place pleine et entière dans la classe. Marie travaille dur, s’acharne et s’échine.

Derrière, Virginie, Véro, Jean-Pierre, Sylvie, … s’accrochent. On se pousse, on se tire, on s’entraîne et on se dépasse.

Ça rigole, ça pleurniche, ça s’étripe, ça secoue, mais on y va, on avance. BEP ok.

2020 – Voilà.

Dernière ESS5. Maman, Véro, Virginie …sont émues.

Marie aussi, mais Marie surtout, elle dit que c’est dur, qu’elle a travaillé beaucoup.

Maman dit qu’il y a 15 ans, elle n’y aurait jamais cru… Parce que Marie le bac, elle va l’avoir.

Les yeux mouillés.

Marie est debout.

Congrès au Berceau, 31 janvier 2020

 

1 Le CAP ATMFC, autrement dit, Certificat d’Aptitude Professionnelle Assistant Technique en Milieu Familial et Collectif est un diplôme qui permet d’assurer en milieu collectif, que cela soit en maison de retraite (structure privée) ou chez des particuliers (par un organisme prestataire) ou en restaurant scolaire (structure publique) l’entretien des espaces de vie, l’entretien du linge et des vêtements, la préparation des repas tout en respectant une charte d’hygiène et de sécurité. 

2 Une ULIS pro est un dispositif appelé Unité Locale d’Inclusion Scolaire qui permet aux élèves présentant des troubles des fonctions cognitives ou mentales, des troubles spécifiques du langage et des apprentissages, des troubles envahissants du développement (dont l’autisme), des troubles des fonctions motrices, des troubles de la fonction auditive, des troubles de la fonction visuelle ou des troubles multiples associés (pluri-handicap ou maladies invalidantes) une scolarisation dans un cursus professionnel.

3 Bac pro ASSP : Baccalauréat professionnel Accompagnement Soins et Service à la Personne.

4 Brevet d’Etudes Professionnelles

5 L’équipe de suivi de la scolarisation (ESS) veille à la mise en œuvre du projet personnalisé de scolarisation (PPS). Elle réunit au moins une fois par an la famille, l’enseignant référent, les enseignants de l’élève handicapé, les professionnels de santé et les professionnels des services sociaux.

 

X