Comme en mars dernier, nous voilà depuis octobre de nouveau confinés.

Les activités paroissiales qui avaient à peine recommencé se trouvent de nouveau suspendues. Heureusement, il nous a été possible début octobre de recommencer l’année de catéchisme, avec une nouveauté pour cette rentrée 2020.

Jusqu’alors la catéchèse se déroulait sur l’île dans 2 centres catéchétiques l’un à Ermoupoulis et le second dans un village. Les enfants étaient réunis le samedi dans ces deux centres en fonction de leur lieu d’habitation. Compte tenu du contexte de pandémie, il avait été décidé à la rentrée de septembre 2020, de commencer à faire la catéchèse en paroisse, afin d’une part d’éviter les rassemblements trop importants mais aussi pour tenter de favoriser le lien des familles avec leur paroisse, leur sentiment d’appartenance.

Dans notre paroisse, nous avons donc pu démarrer les rencontres pour réunir les quelques 26 enfants d’âge primaire et commencer la catéchèse mais soudain le second confinement est tombé : écoles fermées, rassemblements interdits, messes stoppées… et à ce jour, nous sommes toujours dans ce contexte.

Nous catéchistes, avec le Père Nikos prêtre de notre paroisse nous nous sommes interrogés : comment rester vigilants et donner régulièrement des repères pour faciliter la continuité de l’annonce de la foi et permettre aux familles de mettre en place des temps de partage à la maison, courts ou longs mais bien réels ? Comment conserver le lien avec les enfants et les familles ?

Nous est venue l’idée de démarrer une « télé catéchétique ».

Voici des extraits d’un échange avec l’équipe de préparation :

 

Comment est née votre aventure de la télé catéchétique ?

La télé catéchétique, « les aventuriers de la foi » comme nous l’appelons est une idée de notre paroisse Evangelistria pour rester plus proche de nos enfants du catéchisme.

En octobre nous avions commencé de réunir les enfants chaque samedi et à cause de la pandémie du COVID nous avons dû stopper les rencontres brusquement, et nous avons pensé que ce moyen pourrait nous permettre de rester proche des enfants.

Ainsi chaque samedi, nous envoyons aux enfants un épisode d’une vingtaine de minutes leur permettant de pouvoir rester en lien avec le catéchisme et de faire entrer la Bonne Nouvelle dans les maisons.

 

 

Comment se déroule la préparation des épisodes ?

Nous nous rencontrons en début de semaine, nous enregistrons les vidéos puis le montage est effectué avant la diffusion le samedi matin vers 11h00, qui est l’heure habituelle de la rencontre lorsque le catéchisme a lieu. Nous envoyons un lien internet aux parents qui peuvent ainsi voir à la maison les épisodes via la page YouTube du diocèse.

 

Comment sont construites les vidéos ?

Nous commençons par une introduction du thème sous forme d’une petite mise en scène. Ensuite, c’est le temps de la Parole de Dieu. L’Évangile est choisi en fonction du thème ou du temps liturgique. Puis, le Père donne une courte homélie souvent illustrée par des faits concrets ou des histoires pour que cela rejoigne les enfants dans un langage simple et accessible à tous. Après, un temps de prière est proposé puis une activité manuelle.  Des chants rythment la vidéo pour que les enfants puissent chanter.

Jusqu’ici nous avons fait 5 épisodes ; le premier avait pour thème « Vous êtes le sel de la terre et la lumière du monde », qu’est ce que cela veut dire ? Nous avons ensuite abordé la question du Christ Roi, et maintenant nous voici dans le cycle de l’Avent où nous essayons d’éveiller les enfants au vrai sens de Noël et de les aider ainsi que leur famille à se préparer à accueillir Jésus dans leur maison et dans leur cœur.

 

Avez-vous eu des échos des enfants, des parents ?

Oui, nous diffusons les épisodes sur la page YouTube de l’évêché et nous avons vu que d’autres paroisses de notre évêché le diffusent aux enfants de leur équipe de catéchisme et même dans d’autres diocèses de Grèce. Nous restons également en lien avec les familles qui nous envoient, via un groupe de discussion VIBER, des nouvelles et les photos des travaux manuels des enfants.

 

Jusqu’à quand continuerez-vous cette démarche ?

Logiquement, tant que durera cette situation de confinement. Nous voyons que les enfants sont heureux et attendent de semaine en semaine les nouveaux épisodes. Nous faisons cela pour les enfants mais pour nous aussi, cela nous permet de passer un bon moment et de pouvoir nous interroger sur notre foi et partager ensemble.  

 

Lien du dernier épisode :

 

 

Sœur Mélanie DENOYELLE, Communauté de Syros
X