Simon, frère d’André, reçut de Jésus le nom de Pierre. Paul rencontra le Christ sur le chemin de Damas.

Nous honorons aujourd’hui les deux figures de proue de l’Église naissante, différentes l’une de l’autre mais admirablement complémentaires. Pierre et Paul nous ont transmis l’évangile du Christ ; c’est d’eux que nous avons reçu « la première annonce de la foi » : demandons-leur la grâce de vivre entre frères comme les premiers chrétiens solidement enracinés dans l’amour.

L’un et l’autre ont travaillé chacun selon sa grâce, à rassembler l’’unique famille du Christ, à être proche de tous les hommes leurs frères, à les soutenir dans leurs souffrances.

Aujourd’hui chacun de nous, là où il est, est invité à s’ouvrir à tous les hommes les plus proches ou éloignés.

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

 

Témoigner par ce que je suis… par ce que je fais… par ce que je dis….

Un « Tag » sur l’Église !

J’étais chez l’ophtalmologue quand une femme musulmane voilée s’approche et me dit qu’elle est choquée d’avoir vu un gros « Tag » sur la façade de l’église Saint Jean des Grésillons. Elle se demandait également comment on avait pu monter aussi haut pour le faire. Je lui ai expliqué que ce n’était pas un « Tag » mais un message imprimé sur un tissu par notre communauté paroissiale pour annoncer le message qui est au cœur de la Foi de tout chrétien : la résurrection du Christ. Pendant quelques minutes, la discussion s’est prolongée, suscitant également une écoute attentive des secrétaires (voilées elles aussi) qui, derrière leur guichet en plexiglass, ne perdaient pas une miette de mes explications sur notre Foi chrétienne…

Pandémie, merci !…

La pandémie actuelle n’a rien de bien réjouissant !… Mais elle m’a permis de « me donner » d’une manière nouvelle dans cette situation si dramatique pour nombre de personnes… En effet, lorsque j’ai appris qu’un centre de vaccination ouvrait ses portes dans un gymnase non loin de la communauté, j’ai appelé la mairie pour proposer mes services… Bien consciente de mon âge et de ma condition de retraitée, j’ai dépassé ma crainte d’être remise à ma place de « personne âgée… à risque… etc. »

Accueillie avec beaucoup de gentillesse, et me remerciant de me mettre ainsi à la disposition de ce projet de vaccination, on m’a demandé une copie de mon diplôme d’infirmière et j’ai pu commencer un service qui me comble de joie… Contrairement au personnel qui œuvre dans ce centre de vaccination, je suis bénévole donc non rémunérée (à ma demande, parce que je pouvais toucher les vacations au même titre que les autres). En plus des injections aux patients qui sont un réel service de soins et d’écoute, je suis constamment interrogée par le personnel sur ma Foi, ma façon de vivre, la raison de mon engagement de religieuse, etc… Une jeune infirmière m’a longuement parlé de son désir de se faire baptiser, ne sachant trop à qui s’adresser pour un accompagnement dans cette décision importante… Je lui ai conseillé de rencontrer notre curé et lui ai promis ma prière. Elle a fait la démarche et va commencer le catéchuménat prochainement…

Cette période de pandémie est devenue pour moi un temps fort… très fort… de rencontres multiples et diverses et j’en rends grâce à Dieu qui me fait là un très beau cadeau…

 

Sœur Geneviève SENEZ et la Communauté de Gennevilliers
X