On a dit de st Justin de Jacobis qu’il ” s’est fait Abyssin avec les Abyssins” –   C’EST VRAI 
Dès le début de sa vie en Abyssinie, bien que Napolitain de naissance, il emprunta la manière de s’habiller, de manger, les temps de prière, du travail et du repos, et même la manière de parler et de raisonner selon l’usage abyssin. Le Saint missionnaire ne rejeta rien de l’Abyssinie, excepté ce qui était contraire à la foi et la morale catholique.
Dès le premier temps de sa nomination comme missionnaire en Abyssinie, Justin de Jacobis pensa et réclama toujours avec plus d’insistance la présence des Filles de la Charité. Il pensait que son  travail apostolique aurait grandement profité de la présence des Soeurs, mais sans succès.
Justin de Jacobis, en partant pour l’Abyssinie avait évité sa nomination d’évêque, mais c’est là justement, dans une communauté pauvre et persécutée que l’épiscopat le rencontra, vécu par lui comme un authentique service de l’Evangile. 
Justin de Jacobis était prêt au martyr, disposé à rendre témoignage jusqu’à l’effusion du sang. Il alla jusqu’à Gondar, juste au moment le plus difficile pour le catholicisme, afin d’y accomplir, même là, son devoir missionnaire.
Soucieux de favoriser et aider l’éclosion de vocations sacerdotales, il a ouvert un séminaire appelé “Collège de l’Immaculée”. 
C’est Monseigneur Justin de Jacobis qui accompagna Abba Ghebré Michaël depuis sa conversion, jusqu’au sacerdoce, c’est lui qui l’ordonna prêtre.
La communauté de Lille Sainte Claire