En 1008 une terrible épidémie de peste vient d’éprouver Valenciennes. La Vierge apparaît à l’ermite Berthoin et demande que les valenciennois se groupent sur les remparts. Au cours de la nuit du 7 septembre 1008 la foule voit une reine accompagnée d’anges qui laisse tomber tout autour de la cité un long cordon rouge. Depuis, chaque année, le 2ème dimanche de septembre, est commémoré cet évènement.

 

 

Du 12 au 19 septembre nous avons pu vivre une neuvaine exceptionnelle après deux années de privations dues au Covid. Neuvaine sous le patronage de saint Joseph ; chaque jour une laïque : Edith, engagée au niveau de la paroisse, et le père Emmanuel Canard nous ont partagé leur amour de saint Joseph.  

 

Les reliques des ursulines

 

 

Les reliques des 11 ursulines dans 3 petits sacs en tissu fabriqués par des paroissiennes

 

Transfert des reliques des ursulines.

 

C’est en 1924, lors de l’agrandissement du cimetière Saint-Roch, que cinq corps identifiés comme pouvant être ceux des ursulines ont été retrouvés. En 1942, le chanoine Lancelin, alors curé de Notre-Dame du Saint-Cordon décide de commander un reliquaire pour l’offrir aux ursulines, depuis installées à Saint-Saulve (elles sont encore au nombre de huit aujourd’hui). Il y a quelques mois, les ursulines ont décidé de faire don du reliquaire au diocèse de Cambrai pour que celui-ci soit installé dans le chœur de l’église Saint-Géry.

Le samedi 18 septembre 2021, les reliques des ursulines martyres sont transférées dans le chœur de l’église Saint-Géry de Valenciennes au cours d’une célébration présidée par Mgr Dollmann.

C’est avec beaucoup d’émotion que nous avons accueilli ces reliques, et avons pu assister à leur déposition dans le reliquaire sur lequel monseigneur Dollmann a apposé les scellées.

 

 

Communauté de Valenciennes
X