Tout naturellement l’Eglise nous invite, en ce premier jour de l’année, à nous tourner vers la Vierge Marie, celle qui est Mère de Dieu, notre maman du ciel et Mère de la Compagnie.

A sa suite et avec Elle, nous sommes invitées à contempler et méditer les évènements qui se sont passés durant l’année pour percevoir les signes de Dieu dans notre vie.

Ce premier jour est un appel à nous ouvrir à l’avenir que Dieu nous prépare. Commencer une nouvelle année, c’est affronter l’inconnu. Nous voudrions faire des prévisions mais elles sont souvent fragiles et démenties à cause de cette pandémie.  Ces incertitudes ne doivent pas nous décourager et nous paralyser, mais, comme Marie, faisons confiance à l’Esprit Saint, lui qui nous donne d’espérer, de croire, de continuer notre route vers les plus petits en servant le Christ Jésus.

Ce premier jour de l’année est aussi la journée mondiale de la Paix : prions pour tous les pays en guerres, mais aussi pour les couples et les familles où la violence fait des ravages.

La vraie conversion nous appelle à changer notre regard sur ceux et celles qui nous entourent, mais que cela est parfois difficile !

Pour que la Paix règne sur la terre, le Seigneur, « le Prince de la Paix » nous invite à oser dialoguer, communiquer entre nous et apprendre à nous faire confiance.

Marie, Mère de Dieu, est un beau modèle pour nous aider à vivre dans l’amour de soi et du prochain avec l’attitude de servante. Elle est le modèle de tout chrétien pour vivre l’Evangile dans la société, dans l’Eglise, dans nos maisons, nos quartiers, nos écoles, nos EPHAD, nos lieux de travail et de mission.

Demandons-lui, pour chaque jour, la grâce d’être comme Elle des « apôtresses » de la Charité et de bonnes servantes de Dieu.

 

Sœur Julie MORMICHE, Communauté des FDLC de Lyon

 

X