Dès le mois de juin, alors que résidents et personnel sont en majorité vaccinés, les portes de l’EHPAD commencent à s’ouvrir tout en respectant les gestes barrières ! Il n’est pas encore possible de recevoir des animateurs venant de l’extérieur, ni de se joindre à des groupes trop nombreux, mais nous pouvons participer aux animations proposées par Clotilde, l’animatrice : sortie dans la campagne environnante, visite à la bibliothèque d’un village voisin… et les départs en famille reprennent peu à peu ! Nous respectons les consignes car depuis le début de la pandémie le Covid n’est pas entré chez nous et nous en remercions tous les jours le Seigneur et la Vierge Marie !

  • LE 24 JUIN, TOUT EN RESTANT SUR PLACE,
  • NOUS AVONS EU LA JOIE DE PARTICIPER A LA JOURNEE PROVINCIALE EN VISIOCONFERENCE.

 

Un peu inquiètes, face à ces nouvelles techniques (à 90 ans cela n’est pas évident !) nous avons été vite rassurées en voyant paraître sur nos écrans des visages connus avec lesquels nous avons pu entrer en contact et dialoguer lors des carrefours !

 

En EHPAD, nous nous sentons un peu sur la touche, à l’écart de la vie. Comment vivre cette culture de la rencontre proposée par la Province ?

 

Cette journée nous a un peu redynamisées et quelques phrases entendues nous ont aidées à ne pas baisser les bras : Nous nous sommes moins senties isolées des sœurs encore en activité et de ce fait un peu plus proches de la vie de la Province.

 

LE CHRIST NOUS TEND CONSTAMMENT LA MAIN. En rencontrant le Christ nous pouvons rencontrer les autres. La rencontre véritable est une chance : elle porte du fruit et fait grandir. Là où nous sommes aujourd’hui, les relations avec nos sœurs, les résidents et le personnel, peuvent par la prière, l’écoute, le regard et aussi le silence devenir témoignage.

 

 

 

  • En ce mois de juillet 5 sœurs de l’EHPAD de Blan viennent nous rejoindre, nous les accueillons avec joie !
  • A MONTOLIEU nous avons la chance d’avoir un grand jardin bien fleuri et même les personnes en perte d’autonomie peuvent profiter du bon air et de la nature.

 

 

 

 

En fauteuil roulant, il est possible de cultiver : des bacs surélevés permettent de planter tomates, fraises et radis qui apporteront la joie de la récolte.

3 poules ont fait le bonheur des résidents. Actuellement au bout de deux ans, il n’en reste plus qu’une, chacun pensait qu’elle allait périr de dépression. Sous l’œil vigilant de sa tutrice et l’affection qui l’entoure, elle ne demande qu’à vivre dans l’attente de nouvelles collègues. Notre sœur doyenne, de 1O4 ans, chaque jour vers 16 heures, lui rend visite pour partager le goûter avec elle !

 

 

  • Quelques sœurs bien vaillantes, pour le plaisir et le souci des autres, veillent à ce que les rosiers soient nettoyés et l’entrée accueillante, les fruits récoltés. Cette année les cerises sont plus rares, mais les fraises laissées par le maraîcher à son départ de la maison, sont en grande quantité et c’est à genoux sur le sol qu’il faut les ramasser !

 

 

 

Une petite équipe trie, équeute, afin de faciliter le travail des cuisinières qui accommoderont les fruits selon les besoins des résidents et en tenant compte des normes sanitaires !

 

 

Pendant l’été un pique-nique mensuel est programmé. La météo ne connaît pas nos dates et la pluie nous a contraintes à rester à l’intérieur !  En fêtant le 14 Juillet autour d’un bon apéro tout s’est déroulé dans la gaieté, en coupant le rythme journalier !

BON ETE A TOUS !

 

La communauté de Montolieu
X