En ce dimanche du baptême du Seigneur, nous terminons le cycle liturgique du temps de Noël et nous sommes invitées à rejoindre le Christ au début de sa vie publique. Cependant, nous restons dans la même contemplation de Jésus.

 

Ne venons-nous pas de vivre avec Jésus, « vrai Dieu et vrai homme », offert à nous par son Incarnation ? Mystère qui nous a permis de méditer son humilité, l’humilité de Dieu, sa pauvreté dans la crèche, sa dépendance ; avec Lui, petit Enfant, chantons la Gloire de Dieu avec les anges, accueillons sa Paix pour tous les hommes.

Enfin, chacun aura été touché de façon certainement très différente par la venue de cet Enfant Dieu.

Et aujourd’hui avec son baptême au Jourdain, c’est le même Jésus qui se révèle à nous.

Lui qui n’a pas péché et n’a pas besoin de conversion et qui surprend Jean-Baptiste par sa démarche, emprunte le chemin de notre humanité. Il vient recevoir ce baptême de purification, de repentir, entendant l’appel de Jean Baptiste : « Repentez-vous, car le Royaume des cieux est tout proche » (Mt 3, 2).
Quelle humilité, là encore, habite le cœur de Jésus ! Ne nous invite-t-il pas, nous aussi, à vivre cette attitude et à nous convertir ?

Avec Lui,  nous sommes au bord du Jourdain et là, surgit l’inattendu !

Une plongée dans le mystère trinitaire nous est offerte :

  • Une Voix (celle du Père) venant des cieux.
  • L’Esprit descend sur Lui, comme une colombe.
  • Le Fils-Bien Aimé nous est révélé.

Temps de contemplation, d’action de grâce qui est offert à notre méditation comme un appel. En regardant le Fils Bien-Aimé du Père, c’est le Christ Serviteur, qui prend la route à nos côtés. Par notre baptême chrétien, nous aussi, nous sommes engendrés Fils et Filles et, par l’onction sur nos fronts, l’Esprit Saint nous est donné. Il nous fortifie pour accueillir  « toute la faveur de Dieu » (cf. les Évangiles synoptiques) ; Marc nous invite aussi à « être la joie de Dieu ». Quel programme !

Quel cadeau nous donne Jésus par son baptême,  quel appel !

Chemin d’humilité, de conversion, accueil de l’Esprit, plongée dans la filiation du Père, invitation à se laisser habiter par l’Amour trinitaire, afin que Jésus nous apprenne, comme Lui, à être serviteur dans la mission qui est la nôtre, au service de tout homme en fragilité, afin de franchir les portes, d’aller vers, de rencontrer et de chanter la Gloire de Dieu, par notre service et notre joie.

 

 

 

Sœur Marie-Bernadette LAMBERT, communauté des FDLC de Lyon
X