Aujourd’hui nous savons la place que prennent les réseaux sociaux dans la vie quotidienne de chacun et, ceci, pour le meilleur et pour le pire ! La solennité de la Sainte Trinité ne pourrait-elle pas être une opportunité pour aborder ce mystère de la foi chrétienne sous l’angle des « réseaux sociaux » ?

 

 

La Trinité ?  Mystère de Communion du Père, du Fils et de l’Esprit Saint mais aussi mystère de communion avec toute l’humanité… Ce mystère d’Amour est un Réseau de relations aux multiples facettes.

 

 

Puisque nous sommes créés à l’image de Dieu, nous avons donc dans nos gènes cet Amour trinitaire, cette capacité d’entrer en relation. A la manière du Christ, nous avons cette capacité de nous sacrifier, de nous donner aux autres d’une manière inconditionnelle. Mais ce gène qui nous rend profondément humain risque toujours de s’arrêter dans son développement. C’est pourquoi chaque jour nous nous connectons à ce mystère d’Amour où chacun donne et reçoit, chaque jour, nous nous connectons à ce « Réseau de relations trinitaires » pour réveiller en nous notre capacité d’entrer en relation avec les autres, non pas pour les dominer, les manipuler, les maîtriser mais pour les aimer profondément en respectant leur différence.

 

 

Rester connecté à la Sainte Trinité, c’est notre foi ; obéir au commandement du Christ de nous aimer les uns les autres, c’est notre joie.

 

 

 

Saint Vincent et sainte Louise recevaient de ce Réseau d’amour trinitaire l’énergie et le dynamisme pour aimer et servir les pauvres. A leur suite, la Famille vincentienne s’efforce de se connecter au quotidien à ce Réseau d’amour trinitaire pour construire une véritable fraternité entre tous, comme nous y invite le Pape François, pour collaborer avec d’autres à la promotion de la dignité humaine et spirituelle des pauvres, pour réveiller en chacun la capacité de reconnaître sa possibilité d’aimer et de servir ceux qui sont blessés par la vie.

 

Entrer en connexion avec ce Réseau d’amour trinitaire est un défi permanent pour chacun de nous. Notre parcours, ici-bas, n’est-il pas cette entrée progressive dans ce grand courant d’Amour pour la gloire de Dieu et le bonheur de tous ?

 

En cette fête de la Sainte Trinité, faisons nôtre la prière de notre Fondatrice, Louise de Marillac :

 

“Je vous adore, très Sainte Trinité,

 un seul Dieu en trois personnes, le Père, le Fils et le Saint-Esprit,

et vous remercie

 de toutes les grâces que j’ai reçues de votre bonté.

Je vous donne mon cœur et tout ce qui m’appartient,

pour faire à jamais votre sainte volonté.

Faites-moi la grâce s’il vous plaît, ô mon Dieu,

de passer la journée sans vous offenser et sans faire tort à mon prochain.

Donnez-moi la connaissance

de mes péchés et la contrition que je dois avoir de vous avoir offensé.

 Vous, ô mon Dieu, qui êtes si bon,

 par les mérites du précieux sang de mon Sauveur,

 ayez pitié de nous,

de toutes les âmes qui sont en péché mortel,

afin que leur faisant miséricorde,

 elles vous louent éternellement.”

 

 

La Communauté d’Epinay sous Sénart
X