« Je » est un autre, écrivait le poète Arthur RIMBAUD.

 

« Je » est un autre, reprenait le théologien et mystique Père Maurice ZUNDEL.

 

« Je » est un autre, pourrait dire le silencieux saint Joseph,
Joseph de Nazareth, homme de cette Galilée des nations,
époux de la Vierge Marie
et père de son Fils.

 

« Je » est un autre…
Joseph de Nazareth, travailleur, artisan de son métier.
Charpentier. Simplement.
Un homme qui aime le travail bien fait, bien fini…
et connaîtra l’humble fierté de transmettre son humble science,
si grande en sa simplicité, chevillée au corps, au cœur, à l’âme.

 

« Je » est un autre…
Joseph de Nazareth, croyant. Croyant, dans la foi du peuple juif.
Fidèle au Dieu unique et Tout-Puissant.
Juste. Juste… de cette justice qui l’ajuste au plan de justice de Dieu
mais le « déplacera » intérieurement et socialement.

 

 Je » est un autre…
Joseph de Nazareth, époux de Marie.
Aimant,… doutant pourtant dans l’inquiétude …
puis confiant dans la révélation de l’Amour inouï du Dieu qui l’appelle.
Et alors, ingénieux, entreprenant,
dans le silence et la force tranquille de l’amour.

 

« Je » est un autre…          
Joseph de Nazareth, père du Fils de Dieu ! dans la foi pure,
acceptant le mystère, entrant dans le mystère, vivant le mystère.
Enveloppant d’amour, de force, de courage, la Mère et l’Enfant
en chaque situation angoissante, de la naissance à la fuite en Égypte,
en chaque situation familière de la vie familiale et sociale, religieuse,
de la bourgade de Nazareth.

 

« Je » est un autre…
Joseph de Nazareth, artisan et, dans son « « Je » autre », père du Fils de DIEU
nous invite « à ce silence plein de voix où l’homme naît à lui-même
en devenant un espace sacré. »
M. Zundel

 

Sœur Alice PONS, communauté de Marseille Notre-Dame
X