Depuis le mois de septembre, deux sœurs de la communauté de Châlons en Champagne ont répondu à un appel concernant les détenues de la Maison d’Arrêt et leurs familles.

 

 

J’ai été appelée à collaborer avec l’aumônerie de la prison (maison d’arrêt) où je suis un dimanche après-midi par mois au service des femmes incarcérées. Notre mission auprès d’elles est d’ordre spirituel. L’équipe est composée d’un prêtre, d’un laïc et de moi-même ; nous prenons le temps de les écouter avec bienveillance ; nous discutons sur des thèmes pastoraux et spirituels.  Ces moments de partage les aident à se rencontrer entre elles et avec nous durant deux heures. Cette mission auprès de ces femmes m’apporte beaucoup au niveau de ma foi. C’est le Christ que je rencontre lorsque je vois tous les visages blessés par la vie de ces personnes qui sont « nos seigneurs et nos maîtres » comme disait Saint Vincent de Paul. L’une d’entre elles me disait : « ma sœur, Jésus m’aime plus que tout et ne me juge pas, c’est Lui qui vient me voir par votre présence ici dans la prison et je Le remercie à chaque fois ! ».

Sr Julie

 

 

 

Une fois par semaine, je rejoins l’équipe de bénévoles de l’Association Solidarité Prison Justice (ASPJ) qui est au service des familles des personnes détenues. Son objectif est de proposer un accueil pour ces familles à proximité de la Maison d’Arrêt. Ce service consiste à me rendre proche des familles en souffrance de manière simple et très concrète par l’écoute de leur désarroi et de leurs questions, l’explication concernant le fonctionnement des visites, le règlement de la prison, l’aide pour compléter divers documents, l’accueil des enfants car ils ont besoin de jouer avant ou après les visites et parfois certains parents nous confient leurs enfants pendant le parloir.

Petit à petit, des liens se nouent avec certaines personnes accueillies, elles expriment plus facilement leurs difficultés. Par la prière et les partages, la communauté les accompagne ainsi que l’équipe des bénévoles. J’ai été témoin de beaux gestes fraternels entre certaines familles (co-voiturage, échange d’informations, soutien moral…). Ce service n’est pas pour moi une simple activité mais l’expression de ma consécration à Dieu ; j’y découvre aussi son action dans le cœur des personnes rencontrées.

Sr Claire