Comme chaque année, au mois de Juin, la fête se prépare…

Le temps maussade et le vent violent, ne permettent pas l’installation à l’extérieur : Tout se passera à l’intérieur de la maison !

 

En 24 heures, tout se met en place, le grand réfectoire et la salle de communauté deviennent accueil pour un repas de 130 couverts.

Sur les tables recouvertes de nappes de couleur, de petits vases de fleurs des champs préparés par quelques résidentes mettent leur note de gaieté !

 

 

 

Dans la cour Saint Roch, depuis 5 heures du matin, le spécialiste de la rôtissoire est à l’œuvre. Les gros jambons, embrochés, vont tourner pendant 6 heures, sur le feu de bois, afin d’être à point pour le repas !

 

 

Le thème de la fête est celui des « BALS POPULAIRES ». Un petit groupe arrive pour animer la journée.

Personnel de la maison, résidents, familles et amis sont réunis dans une ambiance cordiale ! Pour que la joie  soit complète, certains arrivent déguisés !

Madame la Directrice de l’EHPAD souhaite la bienvenue. Monsieur le Maire et son épouse sont venus nous rejoindre.

 

 

Au moment de l’apéritif, une surprise nous est réservée : Clotilde, l’animatrice de la maison et  4 dames résidentes, présentent une chorégraphie  qu’accompagne le chant : Le bal perdu… chant d’après-guerre chargé de souvenirs : «  C’était juste après la guerre, dans un petit bal qui avait souffert, sur une piste de misère, il y en avait deux qui parmi les gravats dansaient… Ils faisaient la même prière d’être toujours heureux…. »

 

L’excellent repas est apprécié par tous… L’animateur entonne de beaux chants qui ramènent chacun à un moment de sa  jeunesse ; une de ses

collaboratrices apparaît avec le costume adapté à la chanson du moment et peu à peu le milieu de la pièce devient piste de danse !

 

 

 

Journée très conviviale au cours de laquelle tous les participants ont formé une grande famille reflétant bien l’esprit de la maison.

 

Quatre jours après la fête des résidents, une retraite de 40 sœurs s’annonce.

 

Pour que tout se déroule dans de bonnes conditions, il y a encore quelques déménagements à effectuer : les enfants de la cantine scolaire vont laisser leur réfectoire aux sœurs de la retraite et rejoindront celui des sœurs de la maison !

 

Au cours de cette retraite, particulièrement silencieuse, le Père Pérez, dans un langage clair, nous a rappelé les fondamentaux de notre être de Fille de la charité… et chacune a eu de quoi prier, réfléchir et méditer.

 

 

 

 

 

La météo favorable a permis à celles qui le désiraient de profiter du grand jardin et même de faire une cure de cerises, les arbres étant très généreux cette année.

 Nous sommes heureuses d’avoir revu les sœurs connues et d’avoir fait la connaissance de plusieurs autres !

 

 

La communauté de Montolieu