Le samedi 9 mars 2019, nous avons été invitées à l’archevêché de ROUEN, Sr Danièle, Sr Huguette et moi-même, à la session de clôture de l’enquête diocésaine en vue de la béatification du Père Jacques HAMEL, en tant que témoins de l’attentat du Père Jacques, le 26 Juillet 2016.

 

Nous avons rejoint une soixantaine de personnes : famille du Père Hamel, témoins de l’attentat, paroissiens ayant apporté leur témoignage au cours de l’enquête, ainsi que Madame la Préfète, le maire de la commune et le responsable de la gendarmerie.

 

J’ai d’abord été marquée par le contraste entre l’aspect un peu “rigide” voulu par la procédure, dans le cadre de la grande et ancienne chapelle de l’archevêché et les deux autres rencontres qui ont suivi : le verre de l’amitié offert à tous, puis le repas servi avec simplicité par Monseigneur LEBRUN aux membres de la famille du Père Jacques, aux témoins de l’attentat auxquels s’étaient joints quelques collaborateurs de l’archevêque : une autre image de notre Eglise, à l’écoute et fraternelle !

 

Plusieurs jeunes ont participé activement à la fermeture des neuf cartons contenant les dossiers de l’enquête diocésaine. Et ce sont une quarantaine de lycéens qui accompagneront Mgr LEBRUN à Rome pour porter les six cartons au Vatican, trois autres cartons contenant les dossiers originaux restant à l’archevêché.

 

En communauté à Lille – Sainte Claire depuis plus d’un an, j’avais été invitée par mon ancienne communauté de St Etienne du Rouvray à venir quelques jours à cette occasion. Indépendamment de la joie de retrouver les Sœurs de la communauté, j’ai été surprise de l’accueil chaleureux que m’ont réservé le quartier, les bénévoles du Secours Catholique (avec qui j’avais travaillé pendant quatre ans), les paroissiens et Vesti’Amis (vestiaire paroissial).

 

L’assistante paroissiale me confiait :”C’est chic que vous soyez revenue. Je me souviens qu’avant, les Sœurs avec qui j’avais travaillé pendant des années,  partagé beaucoup, partaient et c’était fini, plus de nouvelles… c’était dur !”

 

Si ces rencontres ont été positives pour toute ces personnes, elles ont été aussi pour moi un stimulant pour la prière quotidienne, pour l’offrande de mes journées au Seigneur, à leurs intentions, pour rester en contact avec toutes ces personnes qui ont tant besoin d’écoute et de soutien. C’est sûrement une des grâces dûes au Père Jacques…

 

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

Sr Hélène DECAUX