Pour la deuxième année consécutive, les chrétiens de notre région « Cantal/Corrèze/Puy-de-Dôme », se sont mis en route pour se visiter et admirer les crèches réalisées dans les villages.

En cela ils ont été fidèles à leur vocation de baptisés. La naissance de l’Emmanuel, Dieu-avec-nous, n’est-elle pas une invitation au déplacement ?

Marie passe d’interrogations étonnées à une totale confiance.

Les bergers traversent la nuit pour se rendre à l’endroit de la naissance. Ils deviennent des spectateurs privilégiés.

Les anges quittent le ciel pour la terre.

Les rois mages quittent leur pays et leur savoir pour accéder à une autre connaissance.

Dieu lui-même quitte son trône pour naître comme un petit d’homme, humble et nu.

Pour trouver un sens à la vie, il faut quitter les lieux et les comportements habituels. En allant à la rencontre des autres, c’est ce que nous avons fait.

Dans le hameau de Milhac, les habitants ont réalisé une crèche dehors, au pied d’un calvaire bordé d’un abreuvoir : quel beau symbole !

 

 

Après un temps de prière avec ce texte :

 

Prière devant la crèche

 

Seigneur Jésus, merci pour Noël.

Merci de venir vers moi, de venir dans ma vie.

Ma vie sans toi est comme la crèche vide.

Viens demeurer chez moi.

Chaque jour, prends de plus en plus de place dans ma vie.

Je sais déjà, Seigneur, que si tu es au centre de ma vie, tout le reste,

petit à petit se met à sa place.

Merci de me faire un signe par ta naissance dans la pauvreté.

Grâce à toi, je comprends mieux que mon bonheur n’est pas dans ” l’avoir “,

mais dans ” l’être “.

Grâce à toi, j’apprends jour après jour à ne pas trop encombrer mon cœur.

Toi seul suffis.

Je te donne toute ma vie et la vie de ceux qui me sont chers.

Je veux te rendre grâce pour tout et en toutes circonstances.

Apprends-moi à te dire chaque matin : ” Jésus, j’ai confiance en toi”.

Fais de moi ton disciple.

Envoie-moi annoncer ton Evangile.

Apprends-moi à te servir dans mes frères.

 

 

Nous nous sommes tous retrouvés dans le four à pain pour un temps de convivialité. Le pain et la brioche y avaient cuit dans la journée et nous nous sommes régalés. Mmm !

 

Plus loin, dans l’église de Chastel-Marlhac, (souvenir de sainte Louise de Marillac que l’histoire locale dit être née ici), quelques personnes avaient eu l’idée de faire eux aussi leur crèche : cela faisait… 40 ans qu’il n’y en avait pas ! Beaux moments de partage, de fraternité, autant de signes de la présence du Seigneur tout près de nous.

 

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

 

La communauté de Hyde