Mardi 25 décembre, jour de la fête de la Nativité de Notre Seigneur, la table de la rencontre est prête. Plusieurs d’entre nous se mettent en route pour aller chercher les invités n’ayant pas de voiture ou ne pouvant plus conduire.

 

Peu à peu, les personnes s’installent et en attendant les autres convives, elles souhaitent, comme à l’habitude, écouter le Pape François pour recevoir sa bénédiction via la télévision.

La bonne humeur est palpable au-delà des difficultés rencontrées par chacun au quotidien.

Nous sommes désormais 15. Qu’elle est belle notre crèche ! Qu’elle est bien vivante !

Un couple sortant de l’Eucharistie a pensé à prendre des feuilles de messe pour chanter la naissance de Notre Sauveur. Et c’est ensemble, qu’après avoir béni le repas, nous chantons à pleine voix « Il est né le Divin enfant ».

 

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

 

« Quand deux ou trois sont réunis en mon nom, je suis au milieu d’eux » (Mt 18,20).

L’Esprit Saint est là, au milieu de nous et en chacun d’entre nous, à l’œuvre. Nous pouvons contempler quelques merveilles que le Seigneur fait dans la vie des uns et des autres dans les « tranches de vie » partagées ainsi que dans l’amitié et la joie communiquées.

Ces sourires, ces mots délicats, ces entraides, cette bienveillance, ces regards rieurs, ces chants entonnés, ces blagues pleines d’humour, aucun doute, c’est le Royaume de Dieu déjà présent.

La tendresse et la douceur du Père sont au cœur de ce temps fraternel et joyeux.

Notre crèche a un peu d’avance ! Les Rois Mages sont venus porter leurs cadeaux, les jours précédents. Les nôtres n’ont pas amené de l’or, de l’encens et de la myrrhe. Non ! Les Rois Mages de cette année, ne pouvant accueillir eux-mêmes des personnes seules pour Noël, ont contribué à ce que cette fête soit belle et gourmande. Dans leurs bras généreux, nous avons trouvé de nombreux délices aux saveurs variées.

Comment ne pas penser à la parabole de la multiplication des pains !

« Personne n’est trop pauvre pour n’avoir rien à donner » (Diaconia, Lourdes, 2013)

Chacun un peu et avec la grâce de Dieu, tout devient possible…

 

La communauté des FDLC de Verdun