« J’ai eu la joie de participer du  26  au 29 Novembre 2018 à la rencontre internationale de Famvin pour les vincentiens au service des personnes sans abri. Voici quelques échos et une conviction : s’unir entre vincentiens afin de mieux servir les pauvres. N’est-ce pas une des solutions pour lutter contre le manque de vocations dans nos communautés ? » Sœur Danièle KOGEL

 

Cette rencontre s’est axée sur trois aspects :

 

1.- Sur ceux qui n’ont pas un logement étant réfugiés, personnes déplacées et ceux qui sont sans-abri parce qu’ils ont dû fuir la guerre ou une catastrophe naturelle.

2.- Les habitants des quartiers marginaux et ceux qui vivent dans des logements extrêmement inappropriés dans les villes.

3.- Les personnes sans-abri qui, pour différentes raisons, dorment dans la rue ou dans des abris.

 

Cette conférence a réuni plus de 100 personnes et elle a compté avec des experts qui ont exposé leurs expériences en expliquant comment nous pouvons améliorer notre service aux pauvres.

 

Le responsable de la FHA, Mark McGreevy, a présenté l’acte et parmi d’autres assistants nous avons pu voir le père Robert Maloney CM. conseiller spirituel du CGI de la SSVP, le Père Aáron Gutiérrez CM , assistant général du Supérieur Général de la CM, sœur Kathleen Appler FC, Supérieure Générale des Filles de la Charité, P. Joseph Agostino coordonnateur du Bureau international de la Famille Vincentienne, et des membres de différentes Branches de la Famvin, et parmi eux, une abondante représentation des présidents nationaux de la SSVP : d’Australie, Brésil, Espagne, Etats-Unis, Liban, Malawi, Zambie, Zimbabwe, Guatemala, Inde, etc.

 

L’objectif  est que, à partir de ce projet, la Famille Vincentienne puisse aussi avoir un dénominateur commun pour s’unir dans ce genre d’activités.

 

On a discuté sur des thèmes tels que l’esclavage et le manque de logement, sur comment réunir des fonds pour la construction de maisons, comment nous pouvons améliorer les services de santé pour les personnes sans-abri et aussi la position du manque de logements dans l’ordre du jour des Nations Unies et de l’Église. Également, comment pouvons-nous mieux écouter la voix des pauvres et la reproduire dans différents forums. En outre, on a présenté des cas réels de coopération de la Famille Vincentienne dans certains pays, surtout d’Amérique Latine où la SSVP est présente dans presque tous les projets de ce type.

 

Ce projet a ses racines dans l’Encyclique « Laudato Si » du Pape François, que Mgr Bruno Marie Duffé, Secrétaire du Dicastère pour la Promotion du Développement Humain Intégral a expliqué avec émotivité.

 

L’idée sous-jacente est que, avec la collaboration de toute la Famille Vincentienne on travaille pour marquer une différence réelle et durable dans la vie de nombreuses personnes sans abri, on favorise la mise en place de nouveaux services, on construise un réseau entre les groupes vincentiens, en soutenant et en développant des leaders qui mettent en œuvre  ces actions, et qu’on partage les bonnes pratiques que nous avons dans la Famille Vincentienne.

 

Tout cela du point de vue de la spiritualité Vincentienne et basé sur l’Encyclique « Laudato Si ».

 

Le projet a été appelé « 13 maisons » parce qu’il est inspiré des treize premières maisons construites par Saint Vincent de Paul. La FHA nous invite à promouvoir cette inquiétude chez nos coordinateurs nationaux ou locaux de la FAMVIN comme une occasion pour lancer un premier projet commun pour les sans-abri.

 

Les dates de cette rencontre coïncidaient avec l’anniversaire de la Vierge de la Médaille Miraculeuse ; on a célébré une Eucharistie solennelle dans le Collège Apostolique Léonien de la CM, présidée par S. Em. le Cardinal Angelo de Giorgio, Vicaire Général de Sa Sainteté.

 

 

Source: https://vincentians.ssvpglobal.org/