Dans sa lettre du  3 septembre le Père Tomaz Mavric invitait, à l’approche de la fête de Saint Vincent,  tous les membres de la famille vincentienne à renouveler et approfondir,  notre relation avec les Saints, les Bienheureux et les serviteurs de Dieu en tant que modèles du vécu du charisme vincentien.Un deuxième point proposait de présenter le Saint, bienheureux ou Serviteur de Dieu choisi, à un groupe en dehors de notre communauté…..Comment allons- nous faire, nous qui sommes dans une EHPAD ?

 

Après réflexion, nous constituons de petites équipes afin de nous mettre au travail :

Quelle est la personne dont la vie est pour nous un modèle dans la famille vincentienne ?

En fouillant nous sommes entraînées à connaître plus profondément notre « élu » dans son amour du Christ et des Pauvres. Que d’exemples reçus !

Que faire pour transmettre le message autour de nous lors que nous avons peu de relations à l’extérieur de la maison ?

D’un commun accord, nous décidons de traduire sur un panneau, à l’aide de textes et d’images, ce qui nous paraît important à faire connaître.

 

5 panneaux sont enfin prêts et rapidement placés dans le cloître sur le mur proche de la chapelle. En passant, chacun peut découvrir :

Marguerite Naseau  la première Fille de la Charité qui peu à peu, avec d’autres filles, a été au commencement de la Compagnie.

 

 

Rosalie Rendu pleine de courage et d’audace dans un Paris mouvementé : face à son amour du Christ et des Pauvres personne n’a pu résister à se mettre en route derrière elle !

 

 

Catherine Labouré, qui a eu le bonheur de la visite de la Vierge Marie lui demandant de faire frapper la médaille… Cette médaille qui fait le tour du monde et qui attire les foules à la chapelle de la rue du Bac à Paris

 

 

 

 

Plus près de nous, Mère Guillemin partie trop tôt mais qui a su ouvrir notre regard sur les réalités de l’époque pour un meilleur service et une collaboration plus grande avec les laïcs.

 

 

 

Deux sœurs ont leur sépulture dans notre chapelle. Les connaissons-nous vraiment ?

Un panneau les concernant fait ressortir la mission qui leur a été confiée :

Justine Bisqueburu et Pauline Andriveau, par elles nous découvrons mieux le sens des apparitions du Sacré Cœur pour l’une et de la Vierge Marie pour l’autre leur confiant la diffusion des scapulaires vert et rouge.

 

 

 

 

 

 

Il y a quelques jours la représentante du personnel invitait autour de Mme la Directrice, de Sœur Marie et des sœurs de la communauté, ses collègues pour un goûter de Noël. A cette occasion, sœur Marie rappela l’esprit vincentien de la maison et donna quelques explications sur les panneaux exposés dans le cloître ce qui intéressa fortement l’assemblée. Plusieurs auraient aimé en savoir encore un peu plus !

 

 

La communauté de Montolieu