Saint Vincent a-t-il eu connaissance de ce texte de Toukârâm (1608-1650) ?

 

Tu fais des prières à ton Dieu,

quand un homme frappe à ta porte :

si tu l’ignores, ta prière est une impiété.

 

Tu fermes ta maison à l’hôte inattendu

et tu offres un repas rituel à ton Dieu !

Si tu distingues entre l’hôte et ton Dieu, ta liturgie est du crachat.

 

Toukârâm appartenait à la plus basse caste du Maharastra, en Inde. Mais il sentait un appel spirituel irrésistible qui le conduisit à se réfugier dans la forêt puis à y apprendre la littérature sacrée avant d’enseigner. La résistance des brahmanes fut vaincue après que ses écrits qu’il avait jetés dans le fleuve à leur demande lui furent rendus intacts.

Extrait de la revue PRIER de juillet-août 2017

Sr Marie Brigitte