Cette méditation de Carême est extraite de « Horizon », journal trimestriel de la paroisse Saint Vanne en Verdunois, distribué à tous les habitants de la ville de Verdun. A la demande du Père Bertrand Monnier, curé de la paroisse, la communauté des Filles de la Charité a composé l’Edito, cette-fois-ci.

 

 

« Écoute, regarde et tends l’oreille » (Ps 44)

 

« Aimez-vous les uns les autres comme je vous ai aimés » (Jn 15,12)

 

Une personne arrive. C’est Jésus ! Je dois tout quitter pour l’accueillir : mes occupations matérielles, mes préoccupations intérieures.

Être disponible, être à son écoute…

 

Qu’est-ce vraiment « être à l’écoute » ? A l’écoute de qui ? De quoi ?

Le Larousse définit le verbe « écouter » comme capacité d’être attentif et réceptif à la parole d’autrui.

Cela laisse sous-entendre se décentrer de soi pour être tout à l’autre et se laisser enrichir par ce que l’autre me dit, par ce qu’il est.

 

Écouter est bien différent d’entendre !

Écouter n’est pas simplement le fait d’avoir de bonnes oreilles mais c’est surtout une disposition du cœur. Cette disposition n’est pas innée. Elle se travaille jour après jour, avec l’aide de Dieu qui me façonne dès lors que, dans le silence, j’écoute sa voix.

 

Écouter, en vérité, est un long chemin d’apprentissage. L’essentiel c’est de se laisser guider par l’Esprit Saint.

 

« Écoute » c’est la première demande que le Seigneur adresse à chacun de nous :

« Celui-ci est mon Fils bien-aimé, écoutez-le » (Lc 9,33).

 

Ce fut aussi la vraie béatitude de la Vierge Marie :

«  Heureux plutôt ceux qui écoutent la parole de Dieu et qui la gardent ! » (Lc 11,28)

 

 

 

 

 

La communauté des Filles de la Charité de Verdun