Ce n’est pas un camp de vacances comme les autres ! C’est un projet tel que Saint Vincent de Paul laimerait, j’en suis convaincu. Ce séjour a pour but de réunir des jeunes de milieux sociaux, de confessions religieuses et de lieux géographiques différents qui ne se seraient certainement jamais rencontrés autrement.

Nous veillons à favoriser le départ de jeunes qui ne pourraient pas partir en vacances dans dautres conditions et dont certains nous sont adressés directement par les services sociaux. Chaque année, des jeunes présentant une différence (handicap physique et/ou psychique) trouvent leur place au sein du groupe.

Pour vivre quoi ?

Un temps de détente et de découverte en groupe avec d’autres personnes qu’ils n’ont pas tous choisis. Loin de leur contexte de vie habituel, et pour certains de leurs difficultés quotidiennes, ils sont invités à risquer l’aventure de la confrontation et de laccueil de lautre avec ses richesses et ses limites, voire ses handicaps, à un âge où c’est parfois compliqué. Ce temps a pour objectif d’aider les jeunes à s’épanouir, à se respecter eux-mêmes et à respecter les autres, mais aussi à développer leurs talents en les mettant au service des uns et des autres.

Par quels moyens ?

Le support éducatif, indispensable pour permettre l’accueil de jeunes de tous milieux, repose sur la vie de l’équipe des accompagnateurs. Elle est constituée de jeunes adultes formés à l’animation, de Filles de la Charité et d’un Père Lazariste. De la qualité de notre vie d’équipe dépend le climat de confiance et d’entraide qui permet de mettre en œuvre un cadre éducatif, sécurisant et structurant, déterminant pour construire la vie ensemble et donner à chacun l’opportunité de trouver sa place. Elle est aussi le premier moyen qui puisse rendre visibles les valeurs de Saint Vincent que nous voulons faire vivre.

La présence, l’écoute, le dialogue et le regard bienveillant au sein de l’équipe et avec les jeunes sont des éléments essentiels pour les aider à prendre conscience de leur propre valeur et de celle des autres. La confiance qui en naît, favorise l’expression, la créativité
et l’autonomie des jeunes.

Concrètement ?

  • 12 jours sous tentes, au plus proche de la nature, cette année, en Catalogne, pour une quarantaine de jeunes entre 12 et 17 ans, venus de plusieurs régions de France.
  • Des temps de partage et de célébrations pour ceux qui croient, la participation aux tâches matérielles nécessaires à la vie quotidienne, des activités sportives et créatives, des jeux, des veillées, des moments de découvertes de la nature, de la culture locale, de la gastronomie, de la population et enfin des temps de service auprès de personnes âgées ou dans le besoin, en lien avec des congrégations ou des associations locales (même quand la langue est différente)