Le groupe « Marcheurs et pèlerins » est venu quelques jours au Berceau. Ils nous racontent leur passage au Berceau et en particulier l’accueil par l’équipe des salariés et des bénévoles de l’Œuvre du Berceau. Les extraits de la revue : Marcheurs et pèlerins numéro spécial – Mai 2022

Voyage des retrouvailles : Vendredi 20 au lundi 23 mai 2022

Jour 1 : Vendredi 20 mai – Berceau de Saint Vincent de Paul

De bon matin, à Saint Pierre de Fronze (Tarn), 41 « Marcheurs et Pèlerins » montent dans le bus conduit par Frantz. Le vent d’Autan souffle fort mais la journée s’annonce belle et ensoleillée.

Dans la joie de se retrouver, nous voilà partis en direction des Landes où nous sommes attendus en début d’après-midi au Berceau de Saint Vincent de Paul, près de Dax. Comme son nom le suggère, c’est là qu’est né Vincent de Paul le 24 avril 1581, le grand apôtre de la charité, canonisé par le pape Clément XII, le 16 juin 1737. Magaly accueille chaleureusement notre groupe à la descente du car.

Une fois installés à l’hôtellerie, nous avons rendez-vous avec Sœur Stanislawa, une polonaise, « Fille de la Charité », pour une magnifique présentation des lieux et de la vie de Saint Vincent de Paul. Ses explications, dans un français remarquable, précèdent notre passage devant le grand chêne de plus de 800 ans qui a vu naître et grandir Vincent. Face à l’entrée de l’église, nous pouvons lire autour du tympan « Quis putas puer iste erit », une citation latine de l’évangile selon Saint Luc qui signifie : « Que deviendra cet enfant selon vous ? » Nous visitons ensuite « Ranquines », la maison natale. Et nous nous promenons sur le parcours biblique.

A 17 h 30, le Père Jean SERS, célèbre la messe dans l’église, en présence des Filles de la Charité. C’est une très belle église datant de 1864, de style néo-byzantin avec une forme de croix latine. La coupole offre une représentation de l’ascension de Saint Vincent de Paul au paradis. Cette première célébration, dans le recueillement, la prière et l’interprétation de chants avec ferveur, est très appréciée de tous.

Jour 2 : Samedi 21 mai – Biarritz

A 8 h, nous montons dans le car direction Biarritz… La journée a été bien remplie (petit train touristique, balade, messe, visite de l’aquarium…). Il fait chaud et une bonne glace s’impose avant de remonter dans le car qui nous ramène au Berceau de Saint Vincent de Paul.
Après le repas du soir, nous nous retrouvons à l’église avec les Filles de la Charité pour une prière commune très appréciée.

Jour 3 : Dimanche 22 mai – Les Landes

Visite de Saint Sever, messe dominicale, visite de l’abbaye Notre Dame Saint Eustase, visite de l’Ecomusée de l’Armagnac, du musée du vigneron, de la salle des alambics, de la cave souterraine et la dégustation de Floc de Gascogne et d’Armagnac…

Vers 17 h, il ne nous reste plus qu’à quitter le domaine avec quelques bouteilles souvenirs et retourner au Berceau. Avant de passer à table, Brigitte remet le foulard « Marcheurs et Pèlerins » à toute l’équipe de la cuisine, si gentille avec nous. Comme la veille, nous nous retrouvons pour le dernier soir avec les Filles de la Charité pour prier et chanter dans l’église. Avant de se séparer, Yves remet également le foulard à toutes les sœurs, qui l’acceptent avec joie et attendent qu’un jour, nous puissions revenir les voir.

Communauté des FDLC du Berceau
X