Nos joies :
La bénédiction de notre nouvelle chapelle au cours d’une Eucharistie célébrée par notre Evêque.

 

L’inauguration officielle de l’Etablissement par les personnalités du Département et de la Ville, auxquelles se joint Mgr Le Saux, notre évêque. C’est l’occasion d’inviter les familles et amis. Cela se traduit par des discours, la visite des maisonnées et bien sûr un vin d’honneur.
Nous retenons de cette journée l’invitation de notre évêque : « que de cette maison rayonne toujours la bonté ».


Sœur Elisabeth MOREL (105 ans) est la star de ce jour.


Arrive le temps du confinement et les élans de solidarité.

Le journal Ouest-France publie dans la semaine de Pâques, cette information
Des jeunes généreux… des résidents heureux à la maison de retraite.

150 jeunes se sont mobilisés pour offrir un beau dimanche pascal aux résidents de la maison de retraite Bonnière – Saint-Aldric, au Mans (Sarthe).
Ils ont 6 ans, 15 ans, 18 ans et peut-être plus. Ils sont scouts, jeunes travailleurs, jeunes du diocèse, de l’aumônerie… Ils ne se connaissent peut-être pas mais ils ont uni leurs idées pour offrir un beau dimanche pascal aux 100 résidents et 50 soignants de la maison de retraite Bonnière-Saint-Aldric.
Et outre ces beaux messages chaleureux écrits sur des cartes décorées, les jeunes ont acheté 900 fleurs « pour faire marcher l’entreprise en difficulté actuellement et 150 chocolats chez les chocolatiers locaux », souligne Hélène Chaudun, animatrice, très investie dans le projet.

Une autre surprise a fait la joie de nos résidents -et sûrement des voisins- le dimanche de Pâques !
Des musiciens dont cinq frères sont venus jouer dans le parc de la Maison. Et pour que tous en profitent, ils ont donné leur répertoire dans plusieurs endroits.

Nos peines :
L’arrivée du méchant virus « covid19 » dans la Maison. Il emporte quelques résidents dont notre Sœur Thérèse. Comme les règles dans ce cas sont très strictes, les pompes funèbres viennent chercher le corps dans la journée et le dépose dans une chambre funéraire à l’extérieur en attendant le jour de l’inhumation. Ce jour, les sœurs non résidentes de la communauté étant toutes plus ou moins fiévreuses, n’ont pu participé ni à la célébration, ni à l’inhumation au cimetière. Le Directeur, son épouse et une bénévole de la maison nous ont représentées. Pendant ce temps, nous nous sommes recueillies chacune dans notre chambre.

Dix jours plus tard, le lundi de Pâques, Sœur Edith nous quitte à son tour. Cette fois, nous sommes deux sœurs avec une bénévole à pouvoir nous rendre à la salle funéraire. Après une belle célébration animée par le Responsable des Pompes funèbres, nous l’avons accompagnée jusqu’à sa dernière demeure d’ici-bas. Une salariée de l’établissement, ne pouvant se libérer nous a remis un témoignage à donner lors de la célébration.
Le voici :

“Sœur Edith,
Pour moi, vous étiez comme une petite fleur. Je vous ai connue à Bonnière au deuxième étage, rasant les murs, tête baissée.
En 2013 ou 2014, le P.A.S.A. (pôle de santé et d’activités adaptées) a ouvert ses portes. Vous passiez au début quelques journées avec nous et la petite fleur s’est épanouie. Vous étiez très chaleureuse, surtout envers les plus faibles, toujours prête à aider. Comme vous le disiez : « c’est mon travail ». Petit à petit, la fleur commençait à se faner. Malheureusement la maladie était présente. Maintenant la petite fleur s’est éteinte.
Sœur Edith, reposez en paix, vous resterez dans nos cœurs.”
                                                                                                               Jocelyne

 

Comme nous l’a dit le Père PROUST, notre ancien aumônier,
Sœur Edith est partie dans la Lumière de Pâques, elle repose dans la Paix et la Joie de Dieu !

 

La communauté du Mans