Filles de la Charité de Saint Vincent de Paul

Province Belgique-France-Suisse

Chères Sœurs,

En ce début d’année, je vous remercie de tout cœur de vos vœux fraternels adressés au Conseil et à moi-même avec l’assurance de vos prières qui nous accompagnent dans notre mission.

Malgré les limites imposées par la pandémie, j’ai eu la joie de rencontrer les Sœurs Servantes de la Province pour les demandes de Rénovation, sous le mode présentiel ou virtuel. La situation d’épreuve qui touche le monde entier, et qui nous affecte personnellement et communautairement, n’a pas brisé l’élan intérieur du désir renouvelé du don de soi à Dieu, pour continuer sa mission du service du Christ dans les pauvres. Chacune, dans une attitude d’humilité et de vérité, consciente de sa pauvreté personnelle, retrouve dans la miséricorde de Dieu la confiance nécessaire pour actualiser sa réponse personnelle à l’appel de l’Amour à vivre dans le don total, à la manière du Christ et de sa Mère. Cette démarche de demande de Rénovation, promesse de vie et d’espérance pour les pauvres, est une occasion de profonde action de grâce. Je confie à la Vierge Marie nos chemins de foi et d’amour et je la prie de nous soutenir dans la fidélité à notre engagement renouvelé.

Au cours de la séance du Conseil provincial des 5-7 janvier dernier, comme au cours des séances précédentes, un temps de partage a été consacré à la situation de la pandémie dans les différents pays de la Province car, pour le moment, la COVID-19 continue de se répandre. Les personnes les plus âgées et celles considérées « à risque » sont plus durement atteintes. Les décès sont nombreux dans les Etablissements de personnes âgées et, dans ces lieux de vie, les mesures de confinement sont particulièrement contraignantes.

Dans les pays de la Province, les rassemblements sont interdits, les lieux culturels sont fermés ainsi que les lieux de culte en Belgique et en Grèce. Les voyages entre les différentes îles de la Grèce sont réservés à des situations exceptionnelles, les écoles et les commerces sont également fermés. A Istanbul, le couvre-feu imposé permet, dans un temps très réduit, une possibilité de sortie pour faire des achats. Tous les voyages par avion vers la France sont soumis à des tests PCR qui doivent être négatifs. En ce début d’année, l’espoir d’une évolution positive dans nos différents pays est lié à la vaccination des populations, même si de nombreuses incertitudes demeurent quant à ses effets.

Le manque de visibilité par rapport à une évolution positive de la situation sanitaire a conduit le Conseil provincial à faire le choix d’une deuxième session d’Assemblée provinciale qui traitera les sujets de la Province par visioconférence. Après la première session, vécue sous cette modalité, le souhait était de vivre la deuxième session en mode présentiel. Toutefois, l’importance des sujets à travailler sans attendre l’été, la réalité de l’âge avancé des Sœurs, les difficultés à se déplacer, les risques de contamination, les confinements imposés dans les Etablissements de personnes âgées au retour d’un séjour à l’extérieur : tous ces éléments ont conduit les membres du Conseil provincial à consentir à des limites, tout en continuant de regarder du côté de ce qui est porteur de vie.

La deuxième session de l’Assemblée provinciale aura lieu en deux temps :

  • les 12-13 mars 2021
  • et les 19-20 mars 2021.

L’organisation de cette Assemblée sera allégée par rapport à la précédente. Elle permettra de traiter les sujets de la Province en accordant le temps suffisant à la réflexion, aux échanges et au mûrissement des idées émergentes, dans l’espace entre les deux temps de rencontres.

Les Sœurs qui vont participer à cette Assemblée seront celles qui ont été sollicitées pour la précédente, en préparation de l’Assemblée générale. Dans quelques jours, chacune d’elle recevra du Secrétariat provincial une invitation pour s’y inscrire. Je vous invite dès à présent à réserver ces dates et à prendre les dispositions nécessaires pour être disponibles.

Les sujets de cette session concernent la Province. Les modalités de participation seront plus souples ; chaque participante rejoindra l’Assemblée provinciale à partir de sa Communauté, avec le lien Zoom. Il est important que la connexion à Internet soit assurée. Celles qui souhaiteront rejoindre un autre lieu, pourront le faire à leur propre initiative. D’autres informations plus précises seront communiquées après la séance de Conseil du mois de février prochain.

Les Sœurs Servantes se préparent pour la session des 11 et 18 janvier qui se déroulera également par visioconférence. Les occasions ne manqueront pas de se familiariser de plus en plus avec ces nouveaux outils de communication et permettre ainsi de développer des capacités de relations et d’échanges en attendant la possibilité de vivre en grand groupe de vraies rencontres, « en chair et en os » !

Vous trouverez ci-joint la liste des retraites spirituelles programmées au niveau de la Province pour l’année 2021. En fonction des possibilités de se rassembler ou pas, ce programme sera ajusté au fil des mois. La retraite prévue au mois de février se vivra par visioconférence. Sœur Eliane BULTEL prendra contact avec les communautés pour recueillir les inscriptions.

L’évolution des réalités humaines de nos Communautés, avec leurs limites, a conduit le Conseil provincial à envisager la fermeture de deux Communautés au cours de l’été 2021 : celle d’Avignon et celle de Blan, ainsi que le changement, dans les mois à venir, des quatre Sœurs de la Communauté du Berceau de Saint-Vincent-de-Paul. En vue de sauvegarder ce lieu vincentien qui nous tient à coeur, une Communauté internationale, composée de Sœurs de différentes Provinces, sera prochainement constituée.  

Chacune des Soeurs comprend combien ces décisions, douloureuses à vivre, sont nécessaires pour permettre à la mission de se déployer autrement. La réponse généreuse de nos Sœurs pour consentir à cette réalité, ainsi que leur manière d’accueillir avec foi et humilité l’appel de Dieu, n’élimine pas la dimension pascale qu’elles ont à vivre pour y correspondre. Assurons-les de notre soutien fraternel par la prière et des signes d’encouragement et d’affection pour les aider à vivre ces passages douloureux.

En ce début d’année, en communion avec vous, je confie à la Vierge Marie chacune d’entre vous avec une pensée particulière pour celles qui traversent des épreuves de santé, de deuil et aussi d’incertitude.

Avec l’expression de mon affection fraternelle,

 

 

Sœur Elise BORTHEIRIE
Fille de la Charité

 

2021.1.10 Lettre de Soeur Elise (1)

Chères Sœurs,

Dimanche prochain, 15 novembre, ce sera la Journée Mondiale des pauvres ; le thème choisi par le Pape François s’appuie sur la méditation d’un passage de Ben Sira le Sage : « Tends ta main au pauvre » (Si 7, 32). Ce texte, qui se trouve sur le site Internet du Vatican et que vous êtes invitées à lire, rejoint l’intuition profonde de nos Fondateurs. Il rappelle que notre vocation de Fille de la Charité est fondée sur notre relation à Dieu et que cette relation se nourrit de notre communion fraternelle et de notre service du Christ dans les pauvres. « La référence constante à Dieu n’empêche pas de regarder l’homme concret, bien au contraire, les deux choses sont étroitement liées » ; « La prière à Dieu et la solidarité avec les pauvres et les souffrants sont inséparables. Pour célébrer un culte qui soit agréable au Seigneur, il est nécessaire de reconnaitre que toute personne, même la plus indigente et la plus méprisée, porte l’image de Dieu imprimée en elle ». (§2)

La pandémie continue de bousculer nos projets ; dans cette situation difficile, garder confiance en la vie et ne pas perdre de vue l’essentiel et ce qui est réalisable, est un véritable défi. Réjouissons-nous de cette belle initiative de la Famille vincentienne à Paris, dans les locaux de la Maison-Mère des Lazaristes : les Equipes Saint-Vincent et la Société de Saint-Vincent-de-Paul ont réalisé le projet d’un Accueil de jour pour des femmes sans-abri. De nombreux bénévoles sont formés en vue d’assurer un accueil fraternel de qualité à l’égard de ces femmes particulièrement vulnérables. Des Filles de la Charité vont également offrir leur service, selon les besoins exprimés. Vous trouverez ci-joint une description de cette belle réalisation en Famille vincentienne.

Le Conseil provincial ne manque pas de réfléchir et de s’interroger sur ce qui est possible de mettre en œuvre au niveau de la Province pour maintenir les liens de communion et soutenir la réflexion surtout en ce temps particulier de la demande de la Rénovation des vœux. Cette démarche est une grâce pour regarder sa vie à la lumière de nos vœux de Fille de la Charité.  Prochainement, le Père Yves BOUCHET nous proposera des pistes de réflexion pour nous y préparer. Quand son intervention sera disponible sur le site Internet de la Province, vous en serez informées par le Secrétariat provincial. Les Sœurs Servantes recevront également des informations concernant les modalités de rencontre avec la Visitatrice.

Avec le Conseil provincial, nous avons étudié la situation des Sœurs Servantes qui arrivent au terme de leur mandat de trois ans. A chacune d’elles, j’adresse ma reconnaissance d’avoir accepté dans la foi cette mission avec toutes les exigences que cela comporte. Selon les situations, le Conseil provincial leur propose soit un renouvellement de mandat, soit un changement ; certaines d’entre elles sont invitées à réfléchir de manière plus approfondie à l’avenir de leur Communauté.

 

La situation actuelle de la Province, que vous connaissez, nous invite à regarder avec réalisme l’avenir qu’il nous faut préparer. Nous savons bien que des décisions douloureuses sont à prendre, à la fois pour accompagner nos Sœurs fragilisées par l’âge et la maladie, prendre soin de leur santé mais, en même temps, pour permettre de déployer la vie dans des lieux prioritaires. Nous n’avons pas fini d’entendre le thème de l’Assemblée générale résonner dans nos cœurs et nous provoquer à vivre des « déplacements » en cohérence à notre vocation : « Ephata ! Franchir la porte… Aller vers… Rencontrer… » En attendant de pouvoir partager et réfléchir à ces questions dans le cadre de la deuxième session de l’Assemblée provinciale, n’hésitons pas à reprendre nos Projets communautaires et à voir comment nous renouveler et ajuster nos orientations missionnaires vers un avenir qui prenne en compte à la fois notre réalité actuelle, nos limites d’âge et de santé, mais aussi nos possibilités pour répondre à de nouveaux appels missionnaires.

De nouvelles décisions difficiles ont été prises par le Conseil provincial, à savoir deux fermetures de maisons : celle de Saint-Etienne en décembre 2020 et celle de Châlons-en-Champagne à la fin de l’année scolaire 2021.

Je vous invite à soutenir de votre prière, de votre compréhension et de votre amitié fraternelle, les Sœurs qui doivent fermer une maison ainsi que celles qui vivent des changements :

  • Sœur Monique BOZZOLI de la Communauté de Saint-Etienne va rejoindre l’EHPAD d’Epinay-sous-Sénart
  • Sœur Anne Marie de LA BRETEQUE de la Communauté de Saint-Etienne va rejoindre l’EHPAD de Montolieu
  • Sœur Marie Andrée THOMAS de la Communauté de Saint-Etienne va rejoindre la petite Communauté du Coteau
  • Sœur Antoinette-Marie HANCE de la Communauté de Châlons-en-Champagne va rejoindre celle d’Epinay-sous-Sénart pour le service de Sœur Servante
  • Sœur Monique BLANCHARD de la Communauté d’Epinay-sous-Sénart va rejoindre celle de Montreuil
  • Sœur Martine BLOND de la Communauté de Montreuil va rejoindre celle des Périchaux, à Paris
  • Sœur Marie Philippe GIROUX de la Communauté des Périchaux a rejoint celle de Saint-Merri
  • Sœur Agnès BOURDON de la Communauté de Saint-Etienne-du-Rouvray va rejoindre celle de Metz-Belletanche pour le service de Sœur Servante
  • Sœur Danièle DELAFOSSE de la Communauté de Saint-Etienne-du-Rouvray est appelée à être Sœur Servante de cette même Communauté
  • Sœur Geneviève HAMAIN de la Communauté de Lille-Sainte Claire va rejoindre l’EHPAD de Phalempin
  • Sœur Jeanne AUBERT de la Communauté d’Avignon va rejoindre l’EHPAD du Coteau
  • Sœur Marie Simone BEAU de la Communauté de Nîmes va rejoindre l’EHPAD de Montolieu

Je vous invite aussi à porter dans votre prière Sœur Anne-Catherine NOEL de Metz-Belletanche, qui, pour des raisons de santé, va demeurer quelques temps hors d’une maison de la Compagnie. Elle sera en lien avec une Conseillère.

Prions aussi pour les Communautés qui accompagnent des Sœurs gravement malades et/ou qui vivent le décès de Sœurs qu’elles ont tant aimées. Ces souffrances touchent aussi des membres de nos familles et des personnes qui nous sont proches. Confions à Notre-Dame de la Médaille Miraculeuse toutes ces intentions et continuons de lui demander la grâce de nous renouveler toujours plus dans notre zèle missionnaire pour répondre à l’appel insistant de son Fils et des pauvres, dans une dimension universelle.

Je compte sur vos prières à l’intention de la Province et vous assure de ma communion fraternelle,

 

 

Sœur Elise BORTHEIRIE
Fille de la Charité

 

Lettre de Soeur ELise 2020.11.12

 

 

Chères Sœurs,

 

En ce jour du 7 novembre 2020, en communion avec les membres du Conseil provincial, nous célébrons le 5è anniversaire de la Province Belgique-France-Suisse et de tout cœur, je vous souhaite une belle fête.

 

Ce jour anniversaire est une occasion de reconnaître devant le Seigneur tout ce qui a été vécu en positif durant ces années : joie, ouverture, fraternité, confiance, initiative et don généreux au service des pauvres, « nos seigneurs et nos maîtres ». Tout cela renforce en chacune de nous, le désir de rendre grâce à Dieu dans la certitude que son Esprit d’Amour est la force sur laquelle nous nous appuyons, et qui nous entraîne, parfois, à risquer, dans la confiance, des réponses coûteuses à des appels qu’il nous adresse. Je ne peux que vous remercier du fond du cœur et rendre grâce pour votre générosité.

 

Mais, nous savons que la vie n’est pas faite que de lumières. Il y a aussi les ombres : ce sont des événements, personnels, familiaux, communautaires ou provinciaux, qui ont été plus douloureux ou décevants face aux attentes espérées, provoquant le doute, le découragement, voire un sentiment désabusé. Il y a aussi l’ombre qui vient de mes limites ! C’est pourquoi je tiens à vous demander pardon pour toutes les occasions manquées de mieux faire.

 

Le Seigneur nous demande de continuer le chemin en vivant le plus saintement possible car toutes les interprétations défaitistes, qui ferment les cœurs et anéantissent nos élans, ne viennent pas de Lui. Celui qui nous appelle à sa suite, est doux et humble de cœur, Il redonne courage et confiance ; Il voit et connaît les situations de  chacune et cherche toujours à en promouvoir le bien….

 

Enfin, il y a tous les événements tragiques qui concernent le monde entier. Devant toutes ces violences et ces catastrophes qui touchent l’humanité, prions le Seigneur de nous aider à vivre le moment présent en continuant de sortir de nous-mêmes, en ne nous tourmentant pas de manière excessive devant l’avenir, en recherchant toujours la paix, en aimant par-dessus les blessures reçues, en gardant confiance en la présence du Seigneur à nos côtés. Car l’avenir se construit sur l’amour pour aller plus loin et « davantage » !

 

Unie à chacune de vous, j’actualise avec la réalité de notre Province, la prière que sainte Louise adressait à la  Vierge Marie, le 17 octobre 1644 à Chartres :

 

« O Vierge Immaculée, nous te renouvelons l’offrande de notre Province, en la mettant sous ta maternelle protection.

Nous t’offrons, à la gloire de la Sainte Trinité, ce que nous sommes et ce que nous avons, ce que nous faisons là où nous sommes, pour annoncer l’Amour de Dieu et servir nos seigneurs et nos maîtres, les Pauvres.

 

O Mère du Christ, Unique Mère de la Compagnie, par ta puissante intercession, obtiens-nous de ton cher Fils la fidélité à l’esprit évangélique d’humilité, de simplicité et de charité qui animait nos Fondateurs.

 

O Vierge Immaculée, l’Esprit-Saint t’a remplie de sa grâce, et t’a inspirée ton cantique au Sauveur des Pauvres : qu’il répande sur chacune des Sœurs de notre Province les grâces nécessaires pour répondre aux appels de Dieu, Le servir généreusement dans la personne des pauvres et témoigner de sa Charité dans un élan missionnaire renouvelé. Amen. »

 

Avec l’expression de ma reconnaissance, je vous assure de mon affection fraternelle,

Sœur Elise BORTHEIRIE
Fille de la Charité

 

2020.11.7. Anniversaire de la Provincedoc

Chères Sœurs,

 

Avec un cœur plein de reconnaissance envers Notre Dame du Rosaire, nos pensées et nos prières s’unissent à tous les personnes qui, à travers la prière contemplative du chapelet, confient leur vie et celle de l’humanité à Marie, elle qui accueille, accompagne, soutient et console inlassablement ses enfants. La prière du Rosaire nous introduit avec elle dans une communion profonde avec la vie et la mission de son Fils. Par cet exercice que nos Fondateurs nous recommandent, il nous est facile de prier Marie avec insistance et confiance  pour tous les besoins de notre monde et en particulier pour les plus pauvres qui reflètent la vie douloureuse de son Fils. Prié et médité avec ceux  qui ne savent plus prier et souhaitent retrouver des mots simples pour rejoindre le cœur de Dieu, le chapelet peut permettre aux cœurs humbles de rencontrer le Christ et de découvrir la source du Salut.  N’hésitons pas à participer à l’œuvre de l’évangélisation par la simplicité de ce chemin qui nous est offert.

 

Dans tous nos pays, l’évolution de la situation sanitaire provoque de fortes inquiétudes, et affecte toujours plus les sujets les plus fragiles et les plus pauvres. Les projets et les engagements s’ajustent en fonction de ce qui est possible semaine après semaine. Ainsi, le Conseil général de la Compagnie a annulé la session des jeunes Sœurs programmée en vue de l’Assemblée générale. D’autres modalités de participation sont en réflexion.  En France, l’Assemblée générale des chefs d’Etablissements scolaires du Réseau vincentien au cours de laquelle ont lieu les remises des lettres de mission aux nouveaux chefs d’Etablissement et les remises de la charte vincentienne aux présidents d’OGEC (Organisme de Gestion de l’Enseignement Catholique), a été annulée. Pour ce qui concerne la Province,  le Conseil provincial a décidé de reporter la date de la 2ème session de l’Assemblée provinciale et de la prévoir du  15 au 20 mars 2021 à la Maison Mère. Le choix de cette date a dû prendre en compte les impératifs suivants :

 

  • la présence des facilitatrices (selon leur programme de l’année 2021 fort chargé)
  • la possibilité d’hébergement à la Maison Mère
  • l’Assemblée générale du 4 mai jusqu’au 6 juin 2021 – puis le retour des fruits de cette Assemblée auprès de la Province
  • la fin du mandat de la Visitatrice avec son Conseil au mois de novembre 2021.

Tenant compte de tous ces éléments, le seul créneau possible a été retenu.  J’invite tous les membres de l’Assemblée provinciale à noter ces dates et à prendre les dispositions nécessaires pour pouvoir y participer.  Nous espérons que les conditions sanitaires permettront de vivre ensemble ce temps fort qui contribuera à poser un nouveau pas dans la construction de notre Province et de sa dynamique missionnaire.  

 

Le travail de réflexion préparatoire à l’Assemblée provinciale se poursuit. Certains groupes ont fait parvenir leurs réponses, d’autres sont en cours d’élaboration de leur synthèse qui nécessite la rigueur du choix de deux propositions et d’un engagement à partir de toutes les réflexions partagées.  

 

Pour maintenir la dynamique de la préparation de la 2ème session, d’autres temps de réflexion seront programmés d’ici le mois de mars.

 

Dans toute la Province, la circulation active du COVID-19 limite des engagements, des déplacements et éprouve la vie de beaucoup de Sœurs. La responsabilité de chacune est engagée pour respecter les consignes sanitaires en vue de se protéger et protéger ceux et celles qui nous entourent. Malgré toutes les frustrations qu’engendre une telle situation, je compte sur votre capacité de compréhension et d’amour à l’égard des plus fragiles pour consentir aux limites imposées par cette situation.

 

Au cours du Conseil provincial, pour répondre aux appels concrets qui touchent certaines de nos Communautés, avec une attention aux situations de fragilité, quelques Sœurs sont appelées à vivre des changements dans les semaines qui viennent. Nous les assurons de notre soutien fraternel et  de notre prière ainsi que les Communautés qu’elles quittent et celles qui les accueillent :

 

  • Sœur Elisabeth AIVAZOGLOU de Marseille-Austerlitz va rejoindre l’EHPAD de Toulon ;
  • Sœur Julie MORMICHE de la Communauté de Châlons en Champagne va rejoindre la Communauté de Lyon.

Les Sœurs de moins de 10 ans de vocation poursuivent leur formation initiale en mission (FIM). Le groupe est actuellement composé de 4 Sœurs : Sœur Mélanie DENOYELLE, Sœur Marie-Elisabeth HIERTHES, Sœur Emilie BOULET et Sœur Victoria GOMIS. Au nom du Conseil provincial, je remercie Sœur Agnès PAURRON qui a assuré le service de cette formation durant plus de 10 ans et a manifesté aux Jeunes Sœurs un accompagnement patient, confiant et bienveillant. Je remercie également Sœur Sophie DE COCQ qui ne peut poursuivre pour le moment cet engagement. Après réflexion, le Conseil provincial a nommé Sœur Claire PARNIERE pour être responsable de cette formation et lui exprime sa confiance et sa reconnaissance pour sa disponibilité pour ce service. Elle fera équipe avec un Père Lazariste, Jean-Yves DUCOURNAU.

 

Avec toute l’Eglise, nous sommes entrées dans le mois missionnaire et nous entendons l’invitation pressante de Jésus pour devenir des disciples-missionnaires audacieux, ouverts, … pour franchir la porte, aller vers, rencontrer… témoigner… de la Bonne Nouvelle de l’Amour infini de Dieu pour toute l’humanité.  En communion avec vous, je confie la petite Compagnie à Notre Dame du Rosaire, et la prie de stimuler son ardeur et son audace missionnaire partout dans le monde. Je la prie aussi de soutenir nos Sœurs et les familles  traversées par l’épreuve de la maladie et le deuil.

 

Avec ma profonde reconnaissance, je vous assure de mon affection fraternelle et de mon sincère dévouement,

Sr Elise BORTHEIRIE
Fille de la Charité

Lettre de Soeur Elise 2020.10.7

Chères Sœurs,

En cette belle fête de la nativité de la Sainte Vierge, je vous souhaite une joyeuse fête. Chaque année, l’anniversaire de la naissance de Marie renouvelle en nous la promesse de la vie de Dieu et l’espérance du salut pour l’humanité. Ce rappel actualise le désir profond de Dieu qui veut nous faire vivre l’expérience de la foi en la gratuité de son Amour et en sa capacité de faire éclater nos limites pour faire surgir du neuf.  En communion avec vous, je confie à la Vierge Marie la vie de la Province, chaque Communauté avec ses réalités et les pauvres que chacune de vous rencontre et sert ; je la prie de nous aider à croire à la force de Dieu dans la faiblesse, au chemin d’espérance qui nous est offert par la vie plus forte que la mort dans toutes les situations que nous vivons.

 

Au cours de cet été, les conditions sanitaires ont limité les rencontres, les déplacements, les retraites organisées par la Province. Malgré ces restrictions, vous avez été nombreuses à développer initiative et créativité pour répondre avec fidélité aux attentes profondes de vos cœurs sur le plan spirituel et fraternel. Bien que le cours des activités semble reprendre avec la rentrée scolaire, la situation reste compliquée et douloureuse au niveau des EHPAD et des Maisons de soins… nous souffrons de ne pouvoir faire mieux que d’encourager nos chères Sœurs aînées à supporter ce qui est si difficile à vivre pour elles, comme pour tous les résidents au milieu desquels elles vivent.  

 

Les événements douloureux vécus par le Liban le 4 août dernier ont touché nos cœurs. Je vous remercie pour les diverses manifestations de fraternité et de solidarité.

 

Le temps fort du Conseil provincial du 1er au 4 septembre qui s’est déroulé à L’Haÿ-Saint Vincent a été marqué par une journée de reprise spirituelle et nous avons eu la joie de participer à l’Eucharistie dans l’église de Clichy où saint Vincent a exercé son ministère au cours de laquelle chaque Sœur, chaque Communauté de la Province avec toutes ses œuvres missionnaires ont été présentées au Seigneur, sous le regard d’amour de Saint Vincent sur notre Province. Nous nous sommes rappelées les paroles de notre Fondateur aux Filles de la Charité  : « J’avais un si bon peuple et si obéissant à faire ce que je lui demandais, … je voyais de jour en jour le profit que faisaient ces âmes. Cela me donnait tant de consolation, et j’en étais si content, que je me disais à moi-même : « Mon Dieu, que tu es heureux d’avoir un si bon peuple ! … Et j’ajoutais à Monseigneur le Cardinal de Retz : « C’est que j’ai un si bon peuple, … que je pense en moi-même que ni le Saint Père, ni vous, Monseigneur, n’êtes si heureux que moi… » (Conférence du 27 juillet 1653, Coste IX, page 646).

 

Au cours de ce Conseil provincial, une partie importante du temps a été consacrée à la préparation de la deuxième étape de l’Assemblée provinciale, prévue du 26 au 30 octobre 2020 à la Maison Mère. A ce jour, cette perspective semble réalisable et nous espérons pouvoir mener notre réflexion sur les sujets de la Province. Dans quelques jours, les membres de l’Assemblée provinciale recevront les Documents et le travail préparatoire pour se projeter vers cette deuxième étape.

 

Ci-joint, vous trouverez les réponses au questionnaire concernant le thème « EPHATA ! Franchir la porte, aller vers, rencontrer… » que notre Assemblée provinciale veut communiquer à l’Assemblée générale.

 

En Grèce, les vacances scolaires ont pris fin et les activités pastorales ont repris à Athènes. Malgré le contexte sanitaire restrictif, les Sœurs de Syros ne ménagent ni leurs forces, ni leurs déplacements pour répondre aux attentes de la communauté philippine qui, après le décès de Sœur Emma Rivero, ressent plus fortement le besoin d’être soutenue et accompagnée. Sœur Maria PISZCZ avec Sœur Vincent CAPELLA vont assurer cette présence et continuer le  service des pauvres à Athènes. Sœur Anna DOUNAVI avec Sœur Mélanie DENOYELLE, dans une démarche missionnaire « allant et venant » interviendront régulièrement dans l’accompagnement et la formation continue de la communauté philippine et des JMV-Grèce.

 

Plusieurs Sœurs ont vécu un changement de Communauté ou s’apprêtent à le vivre :

  • Sœur Geneviève FIEVET de Lille-Sainte Claire a rejoint la Communauté de Phalempin 
  • Sœur Marie-Paule AUPHAN de Marseille Notre-Dame va rejoindre prochainement la Communauté de Toulon
  • Sœur Elisabeth AULNETTE de Bolbec va rejoindre la Communauté de L’Haÿ-Saint Vincent.

 

Nous assurons chacune, ainsi que les Sœurs des Communautés qu’elles quittent et celles qui les accueillent, de notre soutien par notre prière et notre affection fraternelle.

 

Bien unie à chacune de vous, avec une pensée particulière pour les Sœurs les plus touchées par un deuil, la maladie et la solitude, je vous assure de ma communion fraternelle et vous souhaite déjà de belles fêtes de Frédéric Ozanam et de Jean-Gabriel Perboyre.

 

 

Sœur Elise BORTHEIRIE

Fille de la Charité

 

Lettre de Soeur Elise 8 septembre 2020-converted

Chères Sœurs,

Après l’Assemblée provinciale du 7 au 11 juillet 2020 vécue selon les modalités particulières, un profond sentiment de reconnaissance envers Dieu, et envers chacune de vous, habite mon cœur.  En effet, une telle expérience de foi et de fraternité n’aurait jamais pu être vécue sans le secours de l’Esprit-Saint, grâce à vos prières et à l’audace des Sœurs qui ont accepté de vivre cette aventure, en réponse à l’appel de la Compagnie « EPHATA ». Les évaluations qui nous sont parvenues expriment que cette première partie de l’Assemblée provinciale a été une très belle expérience. En effet, 145 Sœurs, réunies sur 20 lieux, dans les 5 pays de la Province, se connectaient chaque matin pour les séances plénières ; et les Sœurs plus expertes en informatique aidaient celles qui l’étaient moins. Quand les connexions Internet étaient très nombreuses, particulièrement lors des travaux de groupes, il nous a fallu, parfois, faire face à des insuffisances, mais, partout, régnait une vraie fraternité et un esprit de service dans la patience, l’attention à chacune et la bonne humeur. 

En même temps, nous avons bien conscience que  les modalités particulières de cette première partie de l’Assemblée provinciale nous ont aussi imposé certaines limites, particulièrement pour les débats.

Concernant les votes, nous avons expérimenté une méthode électronique qui a bien fonctionné. Chaque Sœur recevait un numéro personnel et confidentiel avec lequel elle pouvait se connecter au site pour voter. Parfois, lorsqu’il y avait un défaut de connexion Internet, le temps d’attente se prolongeait mais, au final, toutes les Sœurs ont pu voter. Le dépouillement, qui n’avait lieu qu’après avoir vérifié la participation de toutes ne durait que quelques secondes. De cette manière, deux déléguées à l’Assemblée générale et deux suppléantes ont été élues.

Les deux déléguées sont :

  • Sœur Isabelle MOREL (Maison provinciale, Econome provinciale)
  • Sœur Marie José PAQUIN (Communauté des Périchaux à Paris)

Les deux suppléantes sont :

  • Sœur Valérie BERARD (Communauté de Bolbec)
  • Sœur Marie-Reine SORDOILLET (Maison provinciale, Conseillère provinciale).

Avec le Conseil provincial, je remercie très chaleureusement toutes les Sœurs qui se sont impliquées activement pour permettre une telle qualité de déploiement de vie : la commission de liturgie, les référentes des groupes de base, les animatrices et les secrétaires de groupe, les techniciennes, la commission de rédaction, les Secrétaires de l’Assemblée, les Facilitatrices sans oublier les cuisinières et les Sœurs « priantes »…. dans tous les lieux.

Bientôt, les membres de l’Assemblée recevront une synthèse plus juste des évaluations reçues et qui donnera une idée plus précise de l’ensemble des expressions.

Dès à présent avec le Conseil provincial, nous préparons la seconde étape de l’Assemblée provinciale concernant la vie de Province et qui traitera des sujets travaillés dans les Assemblées domestiques ou d’autres rencontres communautaires :

  • L’évaluation du regroupement des Provinces
  • Des communautés pour la mission
  • L’assistante laïque de Communauté.

Comme cela était annoncé, si les conditions sanitaires le permettent, la 2ème étape de l’Assemblée provinciale se déroulera du 26 au 30 octobre 2020 à la Maison Mère (140 rue du Bac, Paris 7ème).

Une grande partie des réflexions de la séance du Conseil provincial du 21 au 23 juillet dernier était orientée dans ce sens. Nous continuerons cette réflexion durant notre temps fort du 31 août au 4 septembre qui devait avoir lieu en Suisse afin de permettre aux Conseillères de visiter les Communautés et de voir le service des Soeurs, mais qui, en raison des limites imposées par les conditions sanitaires actuelles, aura lieu à L’Haÿ-les-Roses.

Au-delà de ces sujets qui nous occupent, la vie poursuit son œuvre et convoque chacun, chacune à répondre à des appels souvent inattendus. C’est ainsi que Sœur Marie-Claire LHOMMET de Château- L’Evêque a rejoint le Centre de gérontologie de Toulouse La Cadène. Dans les semaines qui viennent, Sœur Odile CHEVALIER de Rouen va rejoindre la Communauté de Lille Sainte Claire, et Sœur Jeanne-Marie LIBEAU de Châlons-en-Champagne va rejoindre la Communauté Sainte Odile du Mans. Bien que nos conditions de vie n’aient rien à voir avec celles des pauvres, nous savons que tout changement est une expérience éprouvante. N’hésitons pas à prier avec confiance la Vierge Marie pour toutes les personnes qui traversent des situations d’épreuves de toutes sortes, et continuons de manifester notre affection et notre solidarité fraternelle à nos Sœurs ainsi qu’à nos frères démunis. 

Avec l’expression de ma reconnaissance et de ma communion fraternelle, je vous souhaite un bel été reposant et ressourçant et vous assure de ma prière,

 

Sœur Elise BORTHEIRIE
Fille de la Charité

 

Lettre de Soeur ELise 2020.7.28

 

Chères Sœurs,

Le Conseil provincial s’est réuni du 29 juin au 1er juillet et, comme vous pouvez vous en douter, une grande partie de sa réflexion a été orientée vers la préparation finale de l’Assemblée provinciale toute proche.

Avec l’aide de Sœur Marie-Reine SORDOILLET ou celle de Sœur Emilie BOULET, chacune des participantes à l’Assemblée a dû faire un essai sur l’application Zoom. La veille de l’Assemblée, le           6 juillet à 17 h, nous prévoyons de faire une répétition générale avec toutes les participantes. C’est pourquoi, le 6 juillet, chaque participante devra avoir rejoint, avant 17 h, le lieu à partir duquel elle vivra cette première partie de l’Assemblée provinciale. Chacune des participantes recevra par mail le lien qui lui permettra de se connecter au moment de cette rencontre virtuelle du 6 juillet.

Les Facilitatrices ont rencontré les Animatrices des groupes de travail, ainsi que les référentes « des groupes de base » pour bien préciser les rôles de chacune en vue d’aider les autres Sœurs à vivre au mieux ce temps de partages et de réflexion.

Notre Assemblée provinciale débute le 7 juillet par une journée de récollection. Le Père Christian MAUVAIS, Provincial des Lazaristes de France, nous aidera à méditer le thème « EPHATA » pour nous préparer le mieux possible spirituellement à ce temps fort qu’est cette Assemblée.

Tout le Conseil provincial souhaite que cette journée du 7 juillet soit une journée de prière et de récollection pour toutes les Sœurs de la Province, qu’elles soient membres ou non de l’Assemblée provinciale. Et même si les Sœurs Servantes et les déléguées seront déjà parties rejoindre leur groupe sur un autre lieu, cette journée plus particulière de rencontre avec Dieu est une occasion favorable pour toutes de prendre part, à sa manière, à cette étape importante pour la Province et surtout d’invoquer l’Esprit Saint pour que cette Assemblée ait le souci de toujours rechercher la volonté de Dieu et de susciter une vie simple et fraternelle en vue du bien des pauvres.

Dans les lieux  où les Sœurs Servantes seront présentes, si les conditions techniques le permettent, il sera possible pour les Sœurs de  ces Communautés de suivre le programme de cette journée par visioconférence. Le texte de la méditation du Père Christian sera communiqué après l’Assemblée à toutes les Communautés et chacune pourra reprendre cette méditation à une autre occasion.

La Commission de Liturgie a préparé toute l’animation de cette Assemblée, ainsi que les supports           – le carnet et les CD – qui nous permettront d’être en communion de cœur et de prière à travers la Province. Un carnet de liturgie a été envoyé aux Sœurs francophones qui participent à l’Assemblée et un autre carnet avec deux CD à chaque Communauté. De cette manière, les Sœurs, qui ne participent pas à l’Assemblée, pourront utiliser ces propositions de prière pour animer la liturgie en communion avec cet événement important de la Province.

Sœur Françoise PETIT, dans son récent courrier, nous a partagé les conséquences dramatiques de la pandémie du Covid-19 sur les différents continents et l’engagement des Filles de la Charité au service des populations les plus éprouvées. Dans notre Province, le déconfinement progressif a permis la reprise des divers engagements au service des pauvres même si, dans certaines associations, des limites sont imposées aux bénévoles qui ont plus de 75 ans. Dans les Etablissements de personnes âgées, selon les lieux, les visites aux résidents reprennent progressivement. Cependant, les nombreuses restrictions, qui demeurent, mettent vraiment à l’épreuve, certaines de nos Sœurs qui ne peuvent encore retrouver les conditions habituelles d’une vie normale. Les appels à la vigilance restent essentiellement auprès des sujets considérés à risque.

Nous portons dans notre prière toutes ces situations difficiles ainsi que la souffrance de certaines de nos Sœurs affrontées à l’épreuve de la maladie. Nous confions à la Vierge Marie, Notre-Dame de la Miséricorde, toute l’humanité souffrante et la supplions de nous aider à supporter avec amour nos propres épreuves en communion avec les plus pauvres. Avec confiance, je lui demande également d’aider chaque membre de l’Assemblée provinciale à ouvrir son cœur à l’Esprit Saint afin qu’Il puisse agir en toute liberté et orienter nos discernements et nos décisions selon les attentes de Dieu sur la Province et la Compagnie dans le monde d’aujourd’hui.  

Avec l’expression de ma reconnaissance, je vous assure de ma prière et de ma communion fraternelle

Sœur Elise BORTHEIRIE
Fille de la Charité

 

Lettre de Soeur Elise 2020.7.2

Chères Sœurs,

Depuis quelques jours, nous avons appris l’arrivée de Sœur Luisa FARRI, nouvelle Conseillère générale, à la Maison Mère. Sœur Luisa accompagnera la Quasi-Province, les Provinces du Proche-Orient, de San Vincenzo-Italia, Sardaigne, Cologne-Pays-Bas et Graz-Europe Centrale et celle de Belgique-France-Suisse. Nous l’accueillons avec reconnaissance et confiance et nous assurons notre soutien à Sœur Françoise et son Conseil par la fidélité de notre prière à leurs intentions, particulièrement en cette période d’Assemblées provinciales dans différentes Provinces. L’Assemblée de la Quasi Province va se dérouler du 16 au 21 juin 2020 à la Maison Mère. Dans une communion fraternelle, prions la Vierge Marie et nos Saints Fondateurs d’aider chaque participante à ouvrir le cœur à l’Esprit Saint pour accueillir ses inspirations et se laisser conduire par Lui dans la démarche du thème de l’Assemblée générale : « EPHATA, Franchir la porte, aller vers, rencontrer… »

Au niveau de notre Province, en lien avec les facilitatrices, les membres du Conseil provincial continuent activement à préparer notre Assemblée provinciale. Dans le cadre de cette préparation, le thème de l’Assemblée générale pousse chacune de nous à poser très concrètement des pas nouveaux pour franchir des portes, aller vers les autres et les rencontrer physiquement et virtuellement. Les regroupements des Sœurs dans les différentes régions de la Province se confirment progressivement. Pour des raisons particulières, certaines d’entre elles vivront ce temps à partir de leur Communauté. Néanmoins, la technique de visioconférence permettra à chacune de travailler dans un petit groupe constitué au sein de la Province et pour lesquels l’animatrice et la secrétaire seront des aides précieuses.

Deux secrétaires  ont été nommées pour cette Assemblée : Sœur Janine ARNOLD (Communauté de Châtillon-sur-Chalaronne) et Sœur Marie Jacques STASSEN (Sœur Bénédictine de Liège – Belgique). Dans une  réponse joyeuse et confiante, elles se préparent à assumer leur temps de service à la Maison provinciale.

L’équipe de la commission de rédaction rejoindra également la Maison provinciale pour assurer son service.

L’équipe de liturgie a commencé le travail de préparation et produira également des supports audio pour accompagner nos temps de prière. Cette préparation sera ensuite communiquée à toutes les Communautés de la Province en vue de s’unir spirituellement aux Sœurs en Assemblée et soutenir  leurs travaux par une communion de cœur et de prière.

Je mesure avec gratitude tous les « oui » posés par les unes et les autres pour accepter de s’impliquer dans la démarche complexe proposée par cette organisation. Certains de nos collaborateurs participent également, à leur manière, à la démarche d’ « EPHATA ». Parmi eux, les délégués de Tutelle de nos Etablissements scolaires et des chefs d’Etablissement qui nous prêtent leur matériel ou mettent à notre disposition un personnel technique nécessaire pour toute la durée de l’Assemblée.

Comme cela vous a déjà été précisé dans un courrier précédent, durant cette première partie d’Assemblée provinciale seuls les sujets en rapport avec la Compagnie tout entière seront traités. Par la suite, si les conditions sanitaires le permettent, les sujets concernant la Province seront étudiés au cours d’une deuxième partie qui se déroulera du 26 au 30 octobre 2020, à Paris, à la Maison Mère. Dès à présent, j’invite toutes les participantes de l’Assemblée à retenir ces dates qui nous permettront de continuer ensemble ce temps fort. Par conséquent, les rencontres des Sœurs Servantes prévues au mois de novembre 2020 sont annulées.

Au-delà de ce temps important de préparation de l’Assemblée, le Conseil provincial accompagne la vie de la Province liée aux  événements  du monde, de l’Eglise, des réalités locales et des situations personnelles. Les conséquences douloureuses de la pandémie du COVID-19 atteignent gravement les plus pauvres. Nous sommes soulagées de la maîtrise de la situation sanitaire qui permet des possibilités de déplacement et la reprise des différents services. Ainsi, en Grèce, les Sœurs de Syros ont pu rejoindre Athènes et retrouver la communauté philippine qui souffre douloureusement du décès brutal de Sœur Emma. Les Soeurs se préparent également à rejoindre l’Ile de Samos pour reprendre leur service si attendu auprès des migrants.

Actuellement, dans la Province, plusieurs Sœurs sont fortement touchées dans leur santé. Le courage dont elles font preuve et le sens qu’elles donnent à leur manière de vivre cette épreuve, en cohérence avec notre vocation, soutiennent mystérieusement la mission de toute la Province engagée au service  des pauvres. Lorsque la dépendance s’accentue, l’appel à rejoindre un lieu plus adapté à la situation personnelle se fait entendre. C’est le cas de Sœur Bernadette DELARUE de Rouen qui va rejoindre très prochainement l’EHPAD de Le Mans Bonnière. Sœur Odile CHEVALIER prendra un temps de repos à L’Haÿ Saint-Vincent avant d’être orientée vers une autre mission. Par conséquent les démarches pour la fermeture de ROUEN, Annexe de la Communauté de Saint-Etienne du Rouvray, sont engagées.

Chacune de nous est consciente de ce que la fermeture d’un lieu de vie et de service représente pour les Sœurs concernées, mais aussi pour les personnes démunies bénéficiaires de leur présence et de leurs services, les collaborateurs, la paroisse. N’hésitons pas à manifester par des signes d’amitié et la prière notre soutien fraternel à nos Sœurs qui sont dans cette situation.

Avec l’expression de ma reconnaissance et de ma confiance en la prière de chacune aux intentions de la Province, de la Compagnie, du monde et en particulier des plus pauvres, je vous assure de ma communion fraternelle.

Sœur Elise BORTHEIRIE
Fille de la Charité

Chères Sœurs,

De tout mon cœur, je vous remercie  de tous vos messages si chaleureux provenant de tous les coins de la Province à l’occasion de la fête de la Visitation. Ce n’est pas tous les ans que la grande fête de la Pentecôte tombe le jour de la fête de la Visitation ; cela a été pour moi le rappel que là où est Marie, là est le Christ et que, là où est Marie, là est l’Eglise. Cela a attiré mon attention sur la force d’effacement et d’humilité de la Vierge Marie, si essentielle dans toute démarche d’évangélisation accordée au Souffle de l’Esprit. En contemplant cette attitude de Marie, j’accueille avec gratitude l’assurance de votre prière à l’Esprit Saint pour me soutenir dans la mission qui m’a été confiée, et en particulier en ce moment où nous préparons l’Assemblée provinciale, selon des modalités si exceptionnelles.

En toute vérité, je tiens à vous dire que je suis habitée par un sentiment profond de reconnaissance envers chaque Sœur qui a accepté de participer à cette Assemblée si particulière. Je vous prie de trouver ci-joint la liste définitive des participantes à l’Assemblée provinciale 2020 : membres de droit et déléguées élues.

Les Conseillères provinciales ont pris contact avec chaque membre de l’Assemblée pour favoriser des regroupements là où cela est possible. Ces regroupements peuvent permettre une qualité de prière ainsi que des échanges fraternels au moment des repas et des soirées. Certaines Sœurs ont fait le choix de rester dans leur Communauté. Dans tous les cas, il est important pour chacune d’être dans un cadre adéquat, en particulier de silence, pour être à l’écoute de l’Esprit Saint et vivre intensément les réflexions durant ces journées de travail.

Malgré la complexité de la préparation, nous portons une attention particulière sur la dimension provinciale à vivre au cours de cette Assemblée. Les groupes de réflexions seront formés selon cette orientation. Après notre Conseil provincial de juin 2020, les animatrices et les secrétaires de groupes seront sollicitées.  D’autres précisions vous seront données après ce Conseil.

Avec l’expression de ma reconnaissance et de ma communion fraternelle, je n’hésite pas à compter sur votre prière, votre confiance et votre capacité à vivre concrètement une démarche d’EPHATA à l’Esprit Saint qui ne manquera pas de réaliser son œuvre dans cet événement.

Bien fraternellement,

 

Sœur Elise BORTHEIRIE
Fille de la Charité

 

lettre de Soeur Elise 2020.6.4