Fêter un anniversaire, célébrer une fête, commémorer un évènement qui bouleverse des vies, c’est une invitation à revenir à la source, pour retrouver le dynamisme profond de cet événement et se nourrir de ses lumières.

C’est dans cet esprit que chacun d’entre nous est invité à relire ce 25 Janvier :

  • 25 janvier de Paul de Tarse
  • 25 janvier de Vincent de Paul

Date qui célèbre un « Passage » pour ces deux hommes, et fera d’eux des évangélisateurs, enflammés de l’Amour de Jésus-Christ.
Cette date est aussi une « une naissance » :

  • Celle d’églises à travers l’Empire romain,
  • Celle d’une Congrégation qui deviendra une famille au fil des ans, famille soucieuse de rayonner à travers le monde de l’amour de Dieu pour les plus petits par l’Annonce et la Vie.

 

 

Anniversaire qui nous fait revivre le bouleversement survenu en chacun de ces hérauts de l’Évangélisation :

  • Pour Paul, une conversion née d’une rencontre, qui a fait, du bourreau persécuteur, un passionné de Jésus-Christ, un évangélisateur, un fondateur de notre Église.

Il a rencontré le Ressuscité, Jésus de Nazareth. Cette rencontre est une révolution pour lui : il fait l’expérience de l’amour de Dieu, du vrai visage de Dieu. Ce feu de l’amour de Dieu qui brûle en lui, cette vie nouvelle qui jaillit, fait naître en lui, l’ardent désir : partager, annoncer.

L’évangélisateur vient de naître et clame : « Malheur à moi, si je n’évangélise pas ». (1 Co 9)

 

  • Pour Vincent, alors en recherche d’une vraie vie sacerdotale, (au-delà d’une « honnête retirade »), en 1617, une rencontre bouleverse son cœur : il vient de découvrir que « Le pauvre peuple des campagnes se damne », et ne connaît pas le vrai Dieu, bon et miséricordieux.
    Il faut agir de suite pour confesser : faire renaître la vraie foi et l’amour de Dieu, il fait appel, il fait équipe : des prêtres, des Jésuites… puis des amis prêtres, qui deviendront les 1ers missionnaires, la Congrégation de la Mission vient de naître.

Dans ces deux vies bouleversées, débordantes de l’amour de Jésus-Christ, venu vivre Dieu parmi les hommes, surgit la soif d’annoncer, de proclamer la Bonne Nouvelle et donc de répondre à l’appel de Jésus : « Allez donc, et enseignez toutes les nations, les baptisant au Nom du Père et du Fils et du Saint-Esprit, en leur apprenant à observer tout ce que je vous ai commandé ». (Mt 28, 19-20)

 

Cet appel retentit dans le cœur de Paul ; Il enflamme le cœur de Vincent… De leur cœur, de leur vie, jaillissent ces mots qui les caractérisent tous deux, enflammés de l’Amour de Jésus-Christ :

  • « Le Seigneur a ordonné à ceux qui annoncent L’Evangile de vivre de l’Evangile. » (1 Co 9,14)

                             « Videz-vous de vous-même et revêtez-vous de Jésus-Christ. » (Coste XI, 349)

                              « Vivre comme Jésus-Christ… un esprit de parfaite charité. » (Coste XII,107)

 

  • « Se faire tout à tous, pour en sauver à tout prix quelques-uns. » (cf. 1 Co 10,22)
  • « Celui qui annonce l’Evangile participe à la charité du Christ, qui nous a aimés, et s’est livré pour nous » (Ep. 5, 2)

                              « Il ne me suffit pas d’aimer Dieu si mon prochain ne l’aime… »

                             « Regardons le Fils de Dieu oh ! quel cœur de charité, quelle flamme d’amour ! oh ! si nous avions un peu de cet amour resterions-nous les bras croisés… » (Coste XII, 264)

                             « Donnons-nous à Dieu pour aller par toute la terre porter son saint Evangile. » (Coste XII, 80)

 

  • «Malheur à moi, si je n’évangélise pas. » (1 Co 9)

                     « Ô oui, aimons cordialement…Ce n’est pas tout d’avoir la charité dans le cœur et dans nos paroles, elle doit passer dans les œuvres, et alors elle est parfaite et féconde en ce qu’elle engendre l’AMOUR dans les cœurs vers lesquels elle s’exerce : elle gagne tout le monde » (Coste XII,274)

 

  • « Je peux tout en Celui qui me fortifie. » (Ph 4, 13)

               « Débordant de confiance en Dieu, laissons-le conduire notre barque… » (Coste III, 149)

Une remise entre les mains de Dieu qui lui fera dire au soir de sa vie : Je crois, confiance, Jésus !

 

Que de points communs entre ces deux évangélisateurs, hors normes ! Continuons à les découvrir…

              

 

Sœur Thérèse VLAMINCK, Communauté des FDLC de Toulon
X