Il était une fois… un jeune couple qui apportait son fils premier-né au temple pour le présenter à Dieu et ainsi accomplir un rite de la loi… Un vieillard et une prophétesse étaient aussi au temple.

 

Poussé par l’Esprit, le vieillard Siméon annonce que cet enfant sera la lumière de toutes les nations. Combien de fois Jésus n’a-t-il pas répété : « Je suis la lumière du monde, celui qui me suit ne marche pas dans les ténèbres (Jn 8,12) ?

 

 

 

 

La fête de ce jour, c’est celle de Jésus-Lumière.

  • en français : Chandeleur
  • en anglais : Candelmass, messe des Chandelles
  • en allemand : Lichtmesse, messe de la lumière

 

Avant la messe, le prêtre bénit les cierges et les bougies que des gens ont pu apporter, les fidèles les tiennent en main pour avancer à l’autel en procession, ils les rapportent chez eux pour les rallumer aux heures de danger ou près des mourants.

 

Et la prophétesse Anne, que fait-elle dans cette histoire ? Elle a 84 ans, elle est arrivée à un grand âge… elle ne quitte pas le temple, elle sert Dieu jour et nuit dans le jeûne et la prière. La grâce lui est donnée d’être présente à cette merveilleuse rencontre, et elle parle de l’enfant à tous ceux qui attendent la délivrance de Jérusalem.

 

Lors d’une célébration dans une maison de personnes âgées, pour actualiser un peu la Parole, je leur avais dit : 

 

  • Je trouve que cet Evangile est pour vous !
  • Pourquoi ? me disent-ils. 
  • Vous avez un rôle important à jouer ! A part Marie, Joseph et Jésus, il y a deux personnes âgées qui sont présents. Siméon est âgé, et il tient l’enfant dans ses bras, et la Prophétesse Anne a 84 ans et annonce la délivrance promise par cet enfant ! Et vous, mes chers amis, qui êtes aussi d’un âge avancé, vous pouvez vous émerveiller par ce qui vous est donné de vivre, par les délicatesses, les attentions, les bons soins du personnel de la maison. Et la prophétesse Anne vous invite à prier et à vivre dans l’espérance.

 

 

Cette fête de la présentation de Jésus à son Père est aussi la fête de la Vie consacrée : les consacrés/es sont appelés/es à être tout donnés/es au Père à la suite de Jésus. L’Eglise a besoin des consacrés/es.

Merci pour la grâce de la vocation ! Et prions pour que des hommes et des femmes donnent un oui confiant et joyeux à un appel reçu !

 

Sr Catherine Purtschert – Cté de Fribourg/Neuveville
X