Le 30 août 1656, Monsieur Vincent envoie 2 Sœurs à Arras : Sr Marguerite Chétif et Sr Radegonde Lenfantin en leur disant « La première raison que vous avez est l’offrande que vous avez faite de vous à Dieu pour faire en tout et partout sa très sainte volonté. … et vous êtes choisies pour cela, Dieu vous a élues pour cela. »

 

Depuis ce moment-là, les Filles de la Charité ont visité et soigné les pauvres, à Arras, avec le soutien des Lazaristes.

 

En 1794, elles sont 7 Sœurs à continuer ce service, quand « l’arrivée de Joseph Lebon, représentant de la révolution, particulièrement féroce, signe le commencement de la révolution » dit M. Bréjon de Lavergnée.

D’abord privées de pension, puis arrêtées comme suspectes, parce qu’elles refusent le serment, elles sont guillotinées « pour l’exemple ». Elles parcourent en charrette les rues d’Arras, priant le chapelet et chantant l’Ave Maris Stella.

 

A ce moment-là, prier le chapelet, c’est possible, mais chanter … quelle force, quelle paix, quelle assurance aussi dans leur espérance, par les paroles lancées au peuple « Chrétiens… ne vous désolez pas… nous serons les dernières victimes ».

L’historien peut affirmer « Les Filles de la Charité des années 1900 ne prient pas leur martyres, elles les admirent. » Mr Cazot, directeur confirme cette attitude : « Elles sont l’idéal de la vraie Fille de la Charité, car elles n’ont été que ce que vous êtes, avant d’être des martyres. »

 

Il en est de même pour les Sœurs d’Angers et de Dax fusillées et guillotinée, cette même année 1794.

C’est dans ce même esprit qu’elles nous étaient présentées à la Providence de Fribourg, quand étudiantes, nous demandions qui sont ces Sœurs sur ce grand tableau de la Chapelle.

 

Célébrées, honorées, elles sont aussi « patronnes » pour nombre de Filles de la charité dont la date de vocation est le 26 juin.

A nous, maintenant, de leur demander de nous aider à être vraies servantes des pauvres, avec la prière de J-P Renouard à Bse Sr Marguerite Rutan.:

 

 

 

Ô soeur Marguerite Rutan

Témoin du don de Force procuré par l’Esprit de Dieu

Femme déterminée dans la foi

courageuse dans l’adversité

Donnez-nous de poursuivre notre vocation

De serviteurs de nos frères

A la suite du Christ mort et ressuscité

Malgré les oppositions rencontrées

Ô soeur Marguerite Rutan

Aidez-nous a vivre ce que Saint Vincent de Paul appelait

Le plus grand acte d’Amour de Dieu qu’il puisse se faire

Qui est l’acte du martyre

Enseignez-nous aussi

Que le martyre de la Charité

Vécu au quotidien

Rend présent au monde

Le Dieu d’Amour

Ô soeur Marguerite Rutan

Soutenez-nous dans la lutte contre le Mal

Obtenez-nous la constance et la fraternité dans le don

Pour servir les pauvres, nos maîtres

Dans la joie et la persévérance

Jusqu’à l’avènement du Royaume

Amen

 

Sr Marcelle Allaman, Fribourg